Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Les 3M, histoire inachevée” de Saâd Chraïbi

Quand les relations humaines transcendent les conflits politico-religieux




Une histoire d’amitié et d’amour qui va au-delà des différences et des identités

 Le film marocain “Les 3M, histoire inachevée” de Saâd Chraïbi, projeté dimanche dans le cadre de la compétition officielle de la 20ème édition du Festival national du film de Tanger (FNFT) qui se déroule du 1er au 9 mars, est un témoignage sur la capacité des relations humaines de transcender les conflits politiques et religieux qui secouent le monde.
Ce long métrage de 120mn relate l’histoire des “3M”, un trio composé de Malika, Moise et Mathieu. Tous nés à Casablanca le même jour et dans le même quartier, l’une est musulmane, l’un est juif et l’autre est chrétien.
Malgré leurs différences religieuses et culturelles, une amitié solide les lie depuis l’enfance, mais les événements politiques au Maroc et dans le monde vont les séparer. Moïse quitte le Maroc pour Israël et Mathieu pour la France. A l’âge adulte, ils se retrouveront et tenteront en dépit des faits qui font rage et font rejaillir parfois brutalement leurs différences, de respecter leurs promesses. Il s’agit d’une histoire d’amitié et d’amour, qui va au-delà des différences et des identités.
Dans ce film, le cinéaste traite plus de 60 ans d’histoire, en exposant les événements politiques ayant marqué l’histoire contemporaine, notamment la guerre des Six jours, les accords de camp David, les guerres Iran-Irak et d’Afghanistan, Al Intifada, les accords d’Oslo, les attentats de 2003 à Casablanca et enfin le Printemps arabe, et leurs impacts sur la coexistence entre les peuples. Ce film s’interroge sur les raisons historiques qui ont conduit à l’éclatement du Printemps arabe. La question du pétrole et le conflit israélo-palestinien… sont autant de raisons qui peuvent les expliquer. Ce long métrage jette, également, la lumière sur plusieurs valeurs, notamment la cohabitation pacifique qui existait entre juifs, chrétiens et musulmans au Maroc et la noblesse de la relation d’amitié qui réduit les différences et dépasse les frontières. C’est un film qui transmet des messages de paix, d’ouverture et d’acceptation d’autrui.
Dans une déclaration à la MAP, Saâd Chraïbi a indiqué que son film aborde une question importante, celle de la cohabitation entre les trois religions monothéistes et comment les événements exogènes, d’ordre politique ou socioéconomique ont fait que cette cohabitation s’est transformée rapidement en positions opposant les uns aux autres dans un monde chaotique divisé par des guerres religieuses. “Nous avons commencé à travailler sur ce film en 2012 au lendemain du Printemps arabe, mais nous ne voulons pas faire uniquement un film sur le printemps arabe mais plutôt traiter des causes qui ont conduit à l’éclatement des révoltes dans le monde arabe. C’est pour cela que nous sommes revenus 60 ans en arrière pour mettre en lumière les principaux événements qui ont marqué la scène politique arabe et internationale et favorisé l’avènement du Printemps arabe”, a-t-il expliqué. “Pour moi, le sentiment d’amitié est beaucoup plus fort que celui d’amour. C’est l’amitié qui a fait durer cette relation entre ce trio plus de 60 ans”, a-t-il ajouté.
Dans une déclaration similaire, l’actrice Sonia Okacha, qui a joué le rôle de Malika, a relevé que ce film est plus qu’une question de croyance et de religion mais une question d’amitié et d’amour. Malgré leurs origines et différences, ces trois amis sont restés liés par des sentiments et des émotions, même si on a tendance parfois à privilégier des questions à caractère impersonnel qui peuvent nuire aux relations humaines, a-t-elle dit.

A.A
Mardi 5 Mars 2019

Lu 945 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com