Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le rôle des collectivités territoriales d’Afrique dans la transition vers des villes et des territoires durables

Le Maroc accueille pour la deuxième fois le Sommet Africités, du 20 au 24 novembre prochain à Marrakech




La ville de Marrakech sera dans les prochaines semaines sous les projecteurs des médias nationaux et internationaux, à l’occasion de la huitième édition du Sommet Africités et du très attendu Salon international des villes et des collectivités territoriales d’Afrique « Africités ».
Evénement panafricain phare de Cités et gouvernements locaux unis d'Afrique, le Sommet Africités est le plus grand rassemblement démocratique organisé sur le continent africain.
Ce rendez-vous triennal et itinérant sur les cinq régions d’Afrique se tiendra du 20 au 24 novembre prochain à Marrakech, 20 ans après le premier sommet qu’avait accueilli la ville d’Abidjan (Côte d’Ivoire).
Après Dakar en 2012 et plus récemment Johannesburg en 2015, la cité ocre accueille à son tour cet important rendez-vous, fruit d’une initiative des collectivités locales d’Afrique et de l’organisation (Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLU Afrique).
Soulignons que le choix du Maroc pour accueillir pour la seconde fois en l’espace de 10 ans le Sommet Africités (la première fois c’était à Tanger en 2009) n’est pas fortuit.
En effet, sa raison d’être est que le «Royaume jouit d’une forte attractivité pour garantir la réussite de cet événement, grâce à ses avancées remarquables en matière de décentralisation, de développement et d’aménagement du territoire, qui le hissent parmi les pays leaders à l’échelon africain », ont souligné les organisateurs lors d’une rencontre tenue récemment à Salé.
Placée sous le signe « La transition vers des villes et des territoires durables : quel rôle pour les collectivités territoriales d’Afrique ? », la nouvelle édition du Sommet Africités entend ainsi inscrire les collectivités territoriales d’Afrique dans une proposition de rupture justifiant l’urgence d’un changement profond des modèles de croissance et de développement et d’un changement de paradigme sur le développement du continent en vue de réaliser la transformation structurelle voulue par l’Agenda 2063 de l’Union africaine. 
Organisé sous le Haut Patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, en partenariat avec l’Association marocaine des présidents des Conseils communaux (AMPCC), l’Association des régions du Maroc (ARM) et la ville de Marrakech, le Sommet consacrera ainsi la place incontournable de l’Afrique locale dans la définition et la mise en œuvre des politiques et stratégies de développement, d’intégration et de coopération en Afrique, ont affirmé les organisateurs. 
En outre, l’événement dont le but est de mobiliser les collectivités territoriales africaines et leurs partenaires en vue d’un développement inclusif et durable de l’Afrique, «proposera de nouvelles perspectives pour une contribution plus importante des collectivités territoriales du continent », ont-ils ajouté.
Comme cela a été souligné lors de cette rencontre, les participants au Sommet Africités 2018 débattront spécifiquement de la manière dont les collectivités territoriales et l’ensemble des acteurs doivent réorienter leurs politiques et leurs stratégies pour emprunter une voie de développement plus durable et plus inclusive.
Cette édition, qui constitue un rendez-vous incontournable pour les collectivités territoriales du continent africain,  sera ainsi l’occasion de  débattre de différentes thématiques touchant à la démographie,  à l’écologie, à la démocratie et à la politique, à l’économie et au social ainsi qu’à la géopolitique, entre autres.
Ainsi que le suggère le programme du Sommet Africités, l’édition 2018 sera également l'occasion de lancer l’hymne de «Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique», composé et écrit par David André, maire de la ville de Victoria, capitale des Seychelles, et actuel vice-président de CGLU Afrique pour la région Afrique de l'Est.
Faisant partie intégrante du Sommet, le Salon international des villes et des collectivités territoriales d’Afrique « Africités » se tiendra du 20 au 23 novembre au « Village Africités » sur la Place Bab Jdid. Il « mettra en relation plus de 200 exposants de différents secteurs, avec près de 6000 congressistes et décideurs territoriaux qui prendront part au Sommet Africités et qui visiteront le salon », a indiqué le secrétaire général de CGLU-A et président du Salon, Jean-Pierre Elong Mbassi.
Plateforme exceptionnelle de rencontres d’affaires, d’échanges et de partenariats, le Salon devrait drainer près de 15.000 visiteurs de différents horizons professionnels, a-t-il poursuivi.
« Ce grand rendez-vous sera également une occasion propice pour débattre des problématiques de développement local, partager les expériences et échanges sur les meilleurs choix, et optimiser les investissements », a-t-il affirmé.
A noter que cette huitième édition du Sommet Africités bénéficie du soutien du ministère de l’Intérieur et du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Royaume du Maroc. 

Alain Bouithy
Samedi 27 Octobre 2018

Lu 798 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés