Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le pénitencier d'Ouerzazate chamboule la donne

Avec les 120 cas déclarés, la région de Tafilalet-Drâa compte désormais 8% du total des cas confirmés à l'échelon national




Le pénitencier d'Ouerzazate chamboule la donne
Quatre-vingt-onze cas supplémentaires d'infection au nouveau coronavirus (Covid-19) ont été confirmés au Maroc jusqu’à jeudi à 10 heures, selon le bilan annoncé par le ministère de la Santé qui a souligné que le nombre total de personnes atteintes du Covid-19 se situe à 3.537.
Le nombre de cas guéris s'élève à 430 avec 13 nouvelles guérisons, alors que le nombre de décès a atteint 151, précise le ministère sur le portail "www.covidmaroc.ma".
Par ailleurs, le nombre de cas exclus après des résultats négatifs d'analyses effectuées au laboratoire est de 17.295.
Il convient de noter que Mohamed El Youbi, directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé, avait souligné mercredi dans son point de presse quotidien à 18 heures que le taux de mortalité pour les personnes atteintes du virus s'élève à 4,3 % et que la moyenne d'âge des personnes atteintes a connu une légère baisse pour se situer autour de 41 ans, sachant que la tranche d'âge 40-60 ans représente 38% du total des cas.
Mais ce qui est notoire dans la déclaration de Mohamed El Youbi, c’est que la plupart des cas détectés entre le bilan arrêté mardi à 18 heures et celui de mercredi à la même heure concerne un large foyer situé à Ouarzazate avec 120 contaminations. Chiffres qui ont dû sans doute monter au sein du foyer cité puisque le bilan du jeudi 23 avril concernant la région  de Drâa-Tafilalet a fait état de pas moins de 284 cas confirmés. Mohamed El Youbi a, par ailleurs, souligné qu’avec l’apparition de ce foyer, le nombre de cas confirmés du Covid-19 dans la région de Drâa-Tafilalet représente 8 % du total des cas confirmés recensés au niveau national.
Bien que le bilan présenté mercredi à 18 heures par Mohamed El Youbi de même que les dépêches MAP se soient limités à parler de l’existence d’un important foyer à Ouarzazate, des informations concordantes s’accordent à désigner la prison d’Ouarzazate comme étant ledit foyer.
La Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a nommé dès l’apparition des premiers cas un nouveau directeur et a soumis l’ensemble de la population carcérale de la prison locale d’Ouarzazate au test de dépistage du coronavirus. Tous les fonctionnaires et les détenus testés positifs suivront le protocole de traitement adopté par les autorités sanitaires, alors que les fonctionnaires non contaminés seront placés en quarantaine, tout en mettant l’accent sur la nécessité de respecter strictement les mesures de prévention en mettant à la disposition du personnel les équipements de protection nécessaires, y compris des vêtements spéciaux.
Par ailleurs, la DGAPR a démenti catégoriquement, via un communiqué, les fausses informations véhiculées par des sites locaux et des pages Facebook faisant état de l’existence de foyers de Covid-19 dans la prison centrale et la prison locale à Kénitra ainsi que celle de Souk El Arbaa.
La Délégation a précisé que dans le cadre des mesures proactives prises par les autorités sanitaires compétentes en vue de s’assurer que ces établissements pénitentiaires ne comptent aucun cas d’infection au coronavirus, des échantillons ont été relevés chez des fonctionnaires et pensionnaires des trois établissements pour être analysés au laboratoire, tout en soulignant « qu’il ne s’agit nullement de cas suspects ou confirmés ».
Par ailleurs, la Délégation a affirmé qu’elle tient toujours à informer l’opinion publique de tout développement en relation avec ce sujet et qu’elle se réserve le droit de recourir à la justice à l’encontre de ceux qui font circuler ces fausses informations.

M.T
Vendredi 24 Avril 2020

Lu 869 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif