Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le gouvernement déterminé à revoir le système des salaires dans la fonction publique

Série de mesures visant l'intégration des MRE dans la dynamique socioéconomique




Le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, a affirmé, mardi à Rabat, que le gouvernement est déterminé à revoir le système actuel des salaires.
En réponse à une question centrale sur «la politique salariale au Maroc», présentée dans le cadre de la session mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers, il a indiqué que cette décision interviendra dans le cadre d'une réforme globale du système de la fonction publique, en vue d'instaurer un système de salaires moderne, motivant, équitable et transparent.
Cette conception, basée sur une réforme profonde du système des salaires, ne prend pas en compte seulement le grade et l'échelle, mais repose sur les compétences, les acquis, les efforts déployés et les conditions de travail, a-t-il expliqué.
Cette conception sera introduite dans le cadre d'une réforme globale du statut de la fonction publique, en cours d'élaboration par le ministère de tutelle, et qui comprend les différents aspects touchant la situation du fonctionnaire public, notamment le recrutement, le parcours professionnel, la mobilité, l'évaluation de la performance des fonctionnaires et les salaires, a-t-il souligné.
Le chef du gouvernement a indiqué que les prévisions relatives à la période 2017-2021 démontrent que la masse salariale poursuivra son augmentation, expliquant que sur la base d'un taux de croissance économique de 3,6%, cette masse salariale représentera 12% du PIB en 2018, contre 11,84% en 2016, avant de baisser graduellement à partir de 2019, pour représenter 11,5% du PIB en 2021.
Evoquant la situation des salaires dans le secteur public, Saad Eddine El Othmani a indiqué que la masse salariale a atteint 106 MMDH en 2017, contre 66 MMDH l’année précédente, alors que les prix n’ont pas enregistré une grande hausse durant la dernière décennie (moyenne annuelle de 2 %).
Il a aussi fait savoir que le niveau des salaires dans la fonction publique au Maroc figure parmi les plus élevés de la région, puisque le salaire net moyen des fonctionnaires représente 3,21 fois le PIB par habitant au Maroc, contre 2,5 fois dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord et 1,5 fois au niveau mondial.  
Par ailleurs, et en réponse à une question sur la politique du gouvernement relative à l'intégration des MRE dans le tissu économique et social de leur pays d'origine, posée lors de la séance mensuelle sur la politique générale, tenue à la Chambre des représentants, Saad Eddine El Othmani a souligné que le gouvernement veille à asseoir les mécanismes visant à encourager et accompagner les investissements des Marocains du monde au sein de leur pays.
De même, le fonds "MDM Invest", dédié à la promotion des investissements des MRE et géré par la Caisse centrale de garantie (CCG), a été réactivé, a précisé le chef du gouvernement, faisant remarquer que ce mécanisme permettra aux MRE souhaitant créer ou agrandir un projet d'investissement dans les domaines de l'industrie, des services, de l'enseignement, de l’hôtellerie et de la santé, de bénéficier d'un soutien sous certaines conditions.
Parmi les autres mesures, figurent également le lancement de l'initiative de la "13ème région" qui permet aux MRE entrepreneurs d'accéder aux différents services proposés par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), ainsi qu'à un espace de communication et de mise à réseau entre eux et les différents acteurs économiques au Maroc, via le portail électronique (www.membycgem.ma), a poursuivi Saad Eddine El Othmani, rappelant la célébration de la Journée nationale du migrant, le 10 août dernier sous le thème "Investissements des Marocains du monde: atouts et défis" ayant permis de jeter la lumière sur les opportunités d'affaires et d'investissements dont regorge le Royaume.
S'agissant de l'intégration des Marocains du monde dans le tissu associatif national, il a passé en revue les différents programmes culturels et universitaires organisés au Royaume au profit des enfants des MRE, en l’occurrence les résidences culturelles dont 34 ont été tenues entre 2013 et 2017, ainsi que les universités saisonnières visant à promouvoir la formation et la recherche scientifique en matière d'immigration et d'exil et à renforcer les liens de coopération entre les MRE et leur pays d'origine.
Dans ce même cadre, il a fait remarquer que les enfants de MRE issus de familles nécessiteuses bénéficient également du programme de colonies de vacances qui profite chaque année à plus de 200 enfants âgés entre 8 et 13 ans.
En ce qui concerne les mesures relatives aux Marocains qui reviennent définitivement à leur pays, le gouvernement a mis en place une série de mesures sociales et économiques, notamment le suivi quotidien des Marocains se trouvant dans une situation de détresse et l'assistance de personnes souhaitant revenir définitivement à leur mère patrie (235 Marocains qui étaient bloqués en Libye ont été rapatriés au début de décembre), l'inscription d'autres au Régime d’assistance médicale (RAMED), ainsi que l'assistance médicale des cas urgents nécessitant des interventions chirurgicales, en coordination avec le ministère de la santé, a-t-il relevé.
Les demandeurs d'emploi sont également accompagnés en vue de les insérer dans le marché du travail, en collaboration avec l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC) et le programme "Soutien aux activités génératrices de revenus (AGR)", selon le chef du gouvernement, outre la conformité des permis de conduire obtenus à l'étranger avec ceux du pays d’accueil, en vue de consacrer leur insertion professionnelle, ainsi que la réintégration des enfants des MRE dans le système éducatif national.

Jeudi 28 Décembre 2017

Lu 997 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés