Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le bilan à mi-saison de la Botola : Ça promet un retour passionnant




Le titre honorifique de champion d’automne remporté par le Wydad de Casablanca symbolise à la fois le redressement spectaculaire opéré par les Rouge et Blanc depuis le retour de Benzarti, mais également l’inconstance et les carences de ses concurrents. A côté de cela, au moment de dresser le bilan d’une demi-saison domestique au calendrier illisible et brouillon, on peut a minima se réjouir d’un suspense intact. Le Hassania n’a que cinq points de retard sur le WAC, alors que les Verts ne sont, quant à eux, distancés que de six petits points tout en comptant un match en moins. L’incroyable début de saison réalisé le CAYB (4ème) est aussi à mettre en avant, tout comme l’instabilité qui règne sur les bancs de la Botola.

Le match le plus fou
Il a fallu attendre la dernière journée de la phase allée pour enfin assister à une rencontre aussi passionnante que palpitante. Pour leur premier déplacement sans leur désormais ex-entraîneur, Juan Carlos Garrido, les Verts se sont illustrés face au DHJ (4-2) avec une victoire au bout d’un scénario palpitant, avec des rebondissements à souhait, des penaltys marqués et d’autres ratés. Une foule d’occasions. Des poteaux qui tremblent et Iajour qui s’offre un triplé et permet au Raja de l’emporter dans ce match spectaculaire.

Vif comme un promu
Le MCO est l’équipe qui a intercepté le plus de ballons (761), devant l’autre promu, le Youssoufia Berrechid (703). Une statistique à relier avec une autre : le club de l’Oriental est celui qui a remporté plus de duels aériens (860). A contrario, les Oujdis perdent plus de ballons que quiconque (1742).
Inarrêtable Laba Kodjo
Alors que Berkane a le droit de se vanter d’une satisfaisante première partie de saison, le RSB le doit en grande partie à Kodjo Laba, joueur le plus décisif de cette première partie de saison (10 buts et une assistance) devant le Rajaoui Iajour (9 buts et une assistance) et l’attaquant ivoirien de Safi, K. Boua (6 buts et une assistance).

Déroutant Ounajem
Si le Malien A. Toungara (FAR) détient le meilleur pourcentage de dribbles réussis (77%), c’est Ounajem qui en a réussi le plus depuis le début de saison. Le Wydadi a éliminé à 80 reprises. Avec un tel total, pas étonnant de voir le WAC être l’équipe ayant réussi le plus de dribbles sur ce mini-championnat (281).

Akleedo, le combattant
Hakim Akleedo aime le combat. Meilleur joueur en termes de pourcentage de duels gagnés (42%), devant le Tangérois, A. El Khaliki (38%), le milieu d’Al Houceima a l’art de remporter ses duels sans commettre énormément de fautes, à l’inverse de Diarra (RCOZ). Un attaquant certes, mais toujours prompt à la bagarre et à perturber les relances adverses (62 fautes commises).

 

Chady Chaabi
Samedi 2 Février 2019

Lu 657 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19