Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le WAC et la FRMF se livrent un match sur les droits télé


Mohamed Bouarab
Jeudi 26 Septembre 2013

Le WAC et la FRMF se livrent un match sur les droits télé
Ça se corse de plus belle entre le Wydad et la Fédération Royale marocaine de football (FRMF). Après avoir vu rouge contre l’arbitrage, les dirigeants du WAC s’attaquent cette fois-ci à la politique de retransmission télé qui ne fait pas les affaires du club.
Et c’est le président du WAC, Abdelilah El Akram, qui est monté au créneau pour critiquer la répartition des droits télé versés aux clubs du championnat Pro Elite 1. Pour le patron des Rouge et Blanc, il est inconcevable que des équipes soutenues par une large base de supporteurs perçoivent le même montant que des clubs qui ne le sont pas. Partant de là, la discrimination positive s’impose du fait que des clubs comme le Wydad, le Raja, l’AS FAR ou encore le MAS se voient en quelque sorte lésés en diffusant leurs matches en direct. Car nombreux sont leurs supporteurs qui jugent bon de ne pas faire le déplacement au stade et rester voir le match à la maison. D’où un manque à gagner certain pour les trésoreries des clubs, ne pouvant être compensé par la somme de 3 millions de dirhams versée à chaque équipe de l’Elite 1 comme droits télé.
A titre comparatif, le FC Barcelone et le Real Madrid perçoivent plus que la moitié, 300 millions d’euros chacun, des droits télé de la Liga. Une disparité justifiée par le fait que le Real et le Barça sont suivis un peu partout dans le monde et intéressent les bailleurs de fonds et les sponsors beaucoup plus que les clubs de seconde zone.
Par ailleurs, le WAC est allé jusqu’à brandir la menace d’interdire la retransmission de ses matches de championnat. Une option qui reste difficile à appliquer du fait qu’il y a un contrat à respecter. Et la FRMF n’a pas tardé à réagir, rappelant le Wydad à l’ordre à partir de ce que stipule le règlement. Ainsi l’article 100 du code disciplinaire de la FRMF prévoit que « le club qui aura empêché ou refusé la couverture d’une rencontre » dans son intégralité perdra le match «par penalité sans attribution des points au club adverse », outre « une amende de 250.000 dirhams».


Lu 449 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Février 2023 - 17:05 Elimination au goût amer pour le WAC

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS