Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le WAC confirme son come-back face à l’ASFAR

Raja-IRT, une affiche gâchée par le huis clos




Haddad revigoré par la présence de Renard. Ph. Bahafid
Haddad revigoré par la présence de Renard. Ph. Bahafid
Le WAC continue son opération de quête de points en vue de se rapprocher du haut du tableau, et ce avant d’aborder la dernière ligne droite du concours. En accueillant mercredi au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca l’ASFAR, match retard comptant pour la 18ème journée du championnat national de football, Botola Maroc Telecom Pro 1, le Wydad n’a pas fait dans les détails, scellant le sort de ce classique sur le score de 3 à 1.
Une rencontre qui a vu les Rouges conserver leur élan victorieux face à un adversaire qui leur a toujours réussi à domicile. La première demi-heure de jeu a suffi pour que la messe soit dite grâce à Ismaïl El Haddad qui a débloqué la situation d’entrée (10è), avant que Mohamed Nahiri ne double la mise (18è) et Amine Tighazoui ne corse l’addition (33è).
A 3 à 0, la mission a été des plus délicates pour les Militaires qui ont scoré par l’entremise de Taoufik Ijrouten à cinq minutes de la fin du first half. En seconde période, les Casablancais ont su gérer le reste du temps, stoppant un adversaire qui était passé à côté de son match.
Troisième victoire consécutive du WAC en championnat, résultat qui lui permet de gagner trois places d’un coup pour se hisser désormais à la 7ème place avec 25 points, ex-aequo avec l’OCS, le CRA et la RSB.
Pour ce qui est de l’équipe de Berkane, elle a été accrochée, également mercredi dans son propre fief, par le Hassania d’Agadir (1-1), match ajourné de la 17ème manche.
La RSB a dû attendre la seconde période pour trouver le chemin des filets suite à une réalisation de Kodjo Laba à la 53ème minute de jeu. Mais ce n’était que partie remise car les Soussis étaient décidés à ne pas lâcher du lest, parvenant à remettre les pendules à l’heure à trois minutes du coup de sifflet final par l’entremise de Karim El Barkaoui.
Ce match nul a permis au HUSA de rejoindre le Raja en seconde position du classement avec un total de 34 points.
Le troisième match disputé mercredi (17ème journée) a mis aux prises au stade El Abdi à El Jadida le DHJ avec le FUS. Les Doukalis ont déroulé, s’offrant un «petit» Fath sur la marque de 3 à 0, buts de d’Adnane El Ouardi auteur d’un doublé (21è et 61è) et Bilal El Megri (55è).
Par ailleurs, le championnat national devra se poursuivre en fin de semaine dans son intégralité pour le compte de la 19 journée dont le bal sera ouvert, ce soir à partir de 19 heures au Complexe Mohammed V, par le match au sommet entre le Raja et l’IRT qui hélas se jouera à huis clos.
Les Verts, deuxièmes du classement, auront donc fort à faire devant des Azzurblanco, leaders et qui restent sur une série de huit victoires d’affilée, tentés plus que jamais par une jolie performance du côté de la métropole.
Pour ce qui est des autres rencontres, trois sont programmées samedi et opposeront le DHJ au WAC, le MAT au RCOZ et la RSB au CAK. Quant aux matches prévus dimanche, il y aura CRA-FUS, RAC-OCS, OCK-HUSA et ASFAR-KACM.

Mohamed Bouarab
Vendredi 2 Mars 2018

Lu 514 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés