Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Raja de Béni Mellal en pleine crise

Les conditions de travail indignes ont poussé l’entraîneur à quitter son poste




Aucune victoire depuis le début de saison. Lanterne rouge avec six défaites et un seul match nul, le Raja de Béni Mellal est sportivement parlant dans de beaux draps. C’est le moins que l’on puisse dire. Et malheureusement, les tifosi de ce club à la riche histoire sont loin d’être au bout de leur peine. La situation ne risque pas de s’améliorer à ce train-là. Pis elle va en s’aggravant. 
En plus des résultats médiocres et de certains joueurs dont l’implication à la course au maintien laisse à désirer, ces dernières heures, c’est l’entraîneur Mourad Fallah qui a fait ses bagages. Tel un capitaine qui quitte un bateau en pleine tempête, l’artisan de la montée en première division, a décidé de partir, exaspéré selon toute vraisemblance par des conditions de travail indignes d’un club de l’élite. 
Difficile d’excuser un entraîneur qui laisse en plan ses joueurs en milieu de saison après avoir accepté le défi et ses contraintes au tout début. Mais il ne se doutait certainement pas que les difficultés allaient également se nicher dans tout ce qui a de plus élémentaire, à savoir le terrain d’entraînement. 
D’après nos informations, les travaux de rénovation du stade municipal de Béni Mellal, qui accueillait d’ailleurs les entraînements de l’équipe première jusque-là, rendent difficile l’entraînement sur la pelouse synthétique. Et pour cause, les engins n’auraient d’autre choix que de stationner sur le terrain pour pouvoir effectuer leur tâche. Ces informations sont évidemment à prendre avec des pincettes, cela dit, il ne serait pas étonnant que cela soit vrai. En revanche, ce qui l’est, c’est le manque total d’anticipation de la part de la direction d’un club dont les joueurs n’ont même plus la possibilité de s’entraîner afin de s’améliorer et tenter de sortir de cette crise qui les mène tout droit en seconde division. 

​​Le Hassania d'Agadir et le Maghreb de Tétouan se neutralisent

​Le Hassania d'Agadir (HUSA) et le Moghreb de Tétouan (MAT) se sont quittés sur un score de parité (1-1), en match comptant pour la 7è journée du Botola Pro D1 de football, disputé mardi au stade 18 Novembre à Khémisset.
Le MAT a ouvert le score par le biais de l'attaquant nigérian Tony Edjomariegwe à la 68è minute de jeu, avant que les locaux n'égalisent à la 85è minute par Imad El Kimaoui. Au terme de cette rencontre, le Moghreb de Tétouan occupe la deuxième position du classement avec 12 points, tandis que le Hassania se hisse de la 13è à la 12è position aux côtés de l’Ittihad de Tanger avec 5 points.

C.C
Jeudi 28 Novembre 2019

Lu 908 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:38 Jaime Pacheco nouvel entraîneur du Zamalek

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:36 Le Raja et la RSB assurent l’ essentiel

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées