Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Raja à l’assaut d’Al Ismaïli




Moutawali, le maître à jouer des Verts.
Moutawali, le maître à jouer des Verts.
Le Raja croisera le fer, dimanche soir à partir de 20 heures au complexe sportif Mohammed V à Casablanca, avec son homologue égyptien d’Al Ismaïly pour le compte de la demi-finale retour de la Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions.
Les Verts aborderont cette confrontation alors qu’ils restent sur une défaite par 1 à 0 concédée lors du match aller disputé au stade de la ville de Suez. Un léger retard que les hommes de Jamal Sellami sont tenus de surmonter devant des gradins vides même si le public voudrait se rassembler aux abords du stade en vue de soutenir son équipe. Néanmoins, cette idée pourrait ne pas être traduite en réalité, car les autorités ne devraient pas autoriser ce genre de  rassemblements pour éviter le risque de contamination au coronavirus.   
Auréolé par sa qualification au dernier carré de la Ligue des champions CAF, le Raja semble sur le papier capable de franchir l’obstacle de la formation égyptienne et rééditer le coup de la précédente édition de la Coupe arabe lorsqu’il a sorti ce même Ismaïli au stade des huitièmes de finale aux tirs au but.
Pour cette rencontre, le Raja devra récupérer Abderrahim Achakir et Omar Boutayeb mais se passer des services d’Abdelilah Hafidi de nouveau blessé. Un forfait qui ne devrait pas perturber outre mesure les schémas tactiques de Jamal Sellami, loin de là, dans la mesure où l’absence de Hafidi devra libérer le maestro de l’équipe, Mohcine Moutawalli, qui, au lieu de se trouver dans l’obligation de s’excentrer dans le couloir, évoluera plutôt en milieu de terrain, un poste où il rayonne mieux que quiconque dans l’effectif rajaoui.
Le Raja a disposé de toute une semaine en vue de préparer ce match et tout le groupe se veut décidé d’aller jusqu’au bout dans cette campagne, puisque l’objectif reste la consécration finale au Complexe Moulay Abdellah à Rabat.
Une ambition des plus légitimes mais gare à l’excès de confiance face à Al Ismaïli qui défendra crânement ses chances et tâchera de combler les forfaits de deux de ses cadres, en l’occurrence le capitaine de l’équipe Bahir Al Mohammadi et le Tunisien Fakhreddine Youssef.
Il convient de rappeler que l’autre demi-finale devra opposer  savoir  deux formations saoudiennes, le Chabab à l’Ittihad de Jeddah, club qui avait éliminé au tour précédent l’Olympique de Safi. Le match aller est prévu ce lundi, alors que le retour est programmé dimanche 5 avril prochain.

Mohamed Bouarab
Samedi 14 Mars 2020

Lu 1563 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 18:05 A mourir d’ennui Le derby des nuls