Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc unanime dans sa condamnation du terrorisme

L’USFP omniprésent dans les manifestations et les sit-in que connaît le Royaume




Des manifestations et des sit-in ont été organisés à la fin de la semaine dernière en signe de solidarité avec les familles des victimes du crime ignoble qui a coûté la vie à deux ressortissantes scandinaves, une Norvégienne et une Danoise, à Imlil, dans la province d'Al Haouz.
A Rabat, des militants et des parlementaires de l’USFP, des acteurs civils et associatifs et des représentants d'ONG et de partis politiques ont pris part, samedi, à une manifestation organisée devant les ambassades de Norvège et du Danemark.
Lors de ce rassemblement les manifestants ont brandi des affiches et slogans pour dénoncer fermement ce crime odieux, déposé des fleurs et allumé des bougies en guise de soutien et de réconfort aux familles et aux proches des victimes.
«En tant que représentant du Danemark au Maroc, je tiens à remercier le peuple marocain, ainsi que ses institutions pour les messages de sympathie et de compassion adressés aux familles et proches des victimes d'Imlil ainsi qu'au peuple danois », a affirmé l'ambassadeur du Danemark au Maroc, Nikolaj Harris, dans un message publié sur le site électronique de l’ambassade de son pays à Rabat. Il a indiqué que «les valeurs humaines ont toujours été à la base des relations entre nos deux peuples et je suis convaincu qu’elles continueront à l'être ».
Le Danemark condamne l'«acte de terrorisme odieux et insensé » survenu à Imlil, a-t-il souligné, saluant le « dialogue qui a eu lieu au plus haut niveau avec les responsables marocains » à ce sujet. 
Il s’est, par ailleurs, dit « touché » par la marque de solidarité exprimée par le peuple marocain «au cours de cette semaine difficile », assurant avoir reçu de multiples communications de soutien de la part de «nos amis marocains », ainsi que des autres ambassades à Rabat.
Pour sa part, l'ambassadrice de la Norvège à Rabat, Merethe Nergaard, a appelé samedi à Rabat à «ne pas céder à la peur » suite à l’assassinat des deux touristes scandinaves, à Imlil, dans la province d'Al Haouz, soulignant que « les forces extrémistes et radicales sont isolées».
«C'est dans l'intérêt de tout le monde de rester solidaire dans la lutte contre l'extrémisme», a-t-elle ajouté dans un entretien à la MAP, affirmant que la Norvège et le Maroc resteront des alliés dans le combat contre le terrorisme et l’extrémisme.
«Nous sommes ensemble dans cette lutte pour empêcher que ce genre de crimes se reproduise, au Maroc ou ailleurs », a-t-elle soutenu.
Elle a également condamné fermement «cet acte terroriste brutal qui a visé deux innocentes jeunes filles passionnées de montagne et qui étaient venues vivre une aventure dans ce beau pays ».
Rappelant que les deux pays ont collaboré de manière très étroite suite à ce drame, et que l'ambassade a été informée de l’enquête, la diplomate a noté que la Norvège «apprécie beaucoup le fait  d'arrêter les assassins assez rapidement ».
«Nous avons entièrement confiance en la capacité des autorités marocaines de mener à bout l’enquête et nous apprécions beaucoup l'assistance fournie », a-t-elle dit. 
L’ambassadrice norvégienne a tenu, par ailleurs, à remercier le peuple et le gouvernement marocains pour leurs expressions sincères et chaleureuses de sympathie et de soutien aux familles des victimes ainsi qu'au peuple norvégien.
«Les lettres, fleurs et autres messages personnels de condoléances et de sympathie nous ont beaucoup touchés et sont l'expression des véritables valeurs d'ouverture et d'hospitalité du peuple marocain », a-t-elle insisté.
A Marrakech, plusieurs organisations démocratiques, syndicales et de droits de l’Homme ont pris part à une manifestation similaire pour dénoncer le fanatisme et le terrorisme.
Durant ce sit-in auquel des militants de l’USFP ont pris part, les manifestants ont scandé des slogans dénonçant cet acte abject, tout en appelant à plus de vigilance et à faire face aux fanatiques qui instrumentalisent la religion afin de semer la terreur et la peur. Ils ont également appelé le gouvernement à épurer les programmes d’enseignement de tout contenu discriminatoire, intolérant ou hostile à la vie.
Il convient de préciser que le secrétariat provincial de l’USFP à Marrakech a rendu public un communiqué dans lequel il dénonce le crime barbare contre les deux touristes scandinaves, un crime « qui porte atteinte de façon flagrante à un droit sacré des droits de l’Homme, à savoir le droit à la vie ».
Le secrétariat provincial a considéré que cet acte terroriste assène un coup dur aux habitants d’Imlil et à la province du Haouz qui vivent essentiellement du tourisme.
Les guides touristiques à Marrakech ont pour leur part organisé samedi dernier un sit-in à Jamaâ  El Fna durant lequel ils ont condamné cet acte barbare, tout en affirmant leur refus de toutes les idées fanatiques qui empoisonnent les esprits des jeunes. 
Concomitamment à ces manifestations de solidarité et de dénonciation, les forces de sécurité marocaines poursuivent leurs enquêtes et la recherche d’autres suspects impliqués dans ce crime.
Ainsi, le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), a annoncé que ses membres ont interpellé, jeudi et vendredi, neuf individus dans les villes de Marrakech, Essaouira, Sidi Bennour, Tanger et Chtouka-Aït Baha, pour leurs liens présumés avec les auteurs de cet acte terroriste.
L’arrestation de ces neuf suspects s’inscrit dans le cadre des recherches et investigations minutieuses diligentées par le BCIJ, sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer tous les tenants et aboutissants de ces actes criminels et d'élucider leur mobile et leurs liens avec un acte terroriste, indique le BCIJ dans un communiqué.
Les perquisitions effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis la saisie de matériels électroniques, d’un fusil de chasse non autorisé, d'armes blanches, de torches, d'une jumelle, d'une tenue militaire, de lunettes de protection de laboratoire, outre une quantité de matières suspectes pouvant servir à la fabrication et la confection d’explosifs et qui ont été soumis aux services techniques compétents pour faire l’objet de l’expertise scientifique nécessaire, ajoute le communiqué.
 

H. T
Lundi 24 Décembre 2018

Lu 1122 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com