Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc, un phare de stabilité dans la région

Lindsay Hoyle, président de la Chambre des communes britannique


Habib El Malki appelle à la création d' un Forum parlementaire chargé d’accompagner le dialogue stratégique entre les deux pays

Le Maroc, un phare de stabilité dans la région
“Le Maroc constitue un phare de stabilité dans la région, qui consacre la sécurité et la paix, et joue un rôle majeur dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme”, a affirmé, mercredi, le président de la Chambre des communes britannique, Lindsay Hoyle. 

Lors de ses entretiens en visioconférence avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, il  a mis en avant la coopération entre les deux pays dans la lutte contre le terrorisme et l'instauration de la sécurité et de la stabilité, notant que l’adhésion des jeunes et des femmes au processus démocratique constitue l'un des défis les plus importants auxquels sont confrontées les sociétés démocratiques.

Lindsay Hoyle a passé en revue les perspectives prometteuses de coopération entre les deux pays, mettant en lumière l'importance de renforcer les échanges dans le domaine agricole, où “le Maroc peut répondre aux besoins britanniques”, ainsi que les possibilités offertes dans les domaines touristique et économique, entre autres. 

“Nous avons beaucoup en commun, et le Maroc et la Grande-Bretagne se renforcent mutuellement et ont besoin l'un de l'autre”, a-t-il affirmé. 

Pour sa part, Habib El Malki a souligné la volonté de la Chambre de renforcer la dimension parlementaire dans les relations entre les deux Royaumes sous la conduite de leurs Majestés le Roi Mohammed VI et la Reine Elizabeth II. 

Il a également expliqué que les deux pays partagent les valeurs de liberté, de tolérance, de modération et de diversité et font face aux mêmes défis relatifs à la sécurité, à la migration, aux déséquilibres climatiques et à la santé...

La sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne représente, a-t-il poursuivi, une réelle opportunité pour développer les relations entre les deux pays, appelant à exploiter les opportunités offertes et à encourager les investissements britanniques au Maroc, d'autant plus que les deux pays disposent de “deux économies complémentaires”.

A cette occasion, Habib El Malki a donné un aperçu sur le conflit artificiel autour du Sahara marocain et les efforts déployés par le Royaume pour clore ce dossier, qui relève de l’“ère de la guerre froide”, rappelant le plan d'autonomie présenté par le Maroc, qui a été largement salué par la communauté internationale et les Nations unies. 

Après avoir passé en revue le grand développement que connaissent les régions du Sud du Royaume, il a proposé la création d'un forum parlementaire entre la Chambre des représentants marocaine et la Chambre des communes britannique pour accompagner le partenariat et le dialogue stratégique entre les deux pays, invitant par la même occasion son homologue à effectuer une visite officielle au Maroc, qui constituera une occasion de discuter des moyens de renforcer la coopération entre les deux institutions.

Les deux parties se sont ensuite félicitées de la voie ascendante de la coopération maroco-britannique, qui s'étend sur des siècles, et ont salué le partenariat stratégique distingué qui réunit les deux pays et les deux Parlements, exprimant leur ferme volonté de pousser leurs relations vers davantage de rapprochement et de complémentarité.

Au cours de cette rencontre, à laquelle a pris part le président de la Fondation Westminster pour la démocratie (WFD), Anthony Smith, les deux parties ont salué le bilan du programme de coopération unissant la Chambre des représentants marocaine et la Fondation Westminster pour la démocratie depuis dix ans, une coopération qui va connaître une nouvelle phase après la signature d'un mémorandum couvrant les cinq prochaines années, conclut le communiqué.

Libé
Vendredi 2 Juillet 2021

Lu 534 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS