Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc, premier importateur des dattes tunisiennes avec 20,7 mille tonnes


Libé
Jeudi 1 Avril 2021

Le Maroc reste le premier importateur des dattes tunisiennes avec 20,7 mille tonnes durant la saison allant du 1er octobre au 15 mars dernier, selon le Groupement interprofessionnel tunisien des dattes (GID). “La Tunisie a exporté des dattes à environ 82 pays, dont le Maroc qui représente la première destination avec 20,7 mille tonnes, suivi par l’Italie (6.700 tonnes), la France (6.400 tonnes) et l’Allemagne (5.900 tonnes)”, a précisé le directeur général du GID, Samir Ben Slimane, dans des déclarations à la presse.

La Tunisie a exporté, également, ses dattes vers la Malaisie (5,6 mille tonnes), l’Espagne (4,2 mille tonnes), l’Indonésie (3,8 mille tonnes), la Turquie (3 mille tonnes), les Etats-Unis (2,4 mille tonnes) et la Belgique (2,1 mille tonnes), a-t-il ajouté, relevant que les dattes biologiques exportées ont atteint environ 6 mille tonnes pour une valeur de 45,8 MD (1 euro = 3,28 dinars), soit 7,4 % des quantités totales exportées et 8,6 % de la valeur exportée vers environ 31 pays.

Le responsable a fait savoir que les quantités de dattes tunisiennes exportées ont atteint, durant cette période 81,8 mille tonnes représentant une valeur de 535,8 millions de dinars, contre 80,3 mille tonnes, soit une valeur de 556,6 MD, au cours de la même période de la saison écoulée (2019/2020), rapporte la MAP. Le directeur général du groupement a fait état dans ce sens d’une évolution de 1,8% des quantités exportées, contre une baisse de 3,7% au niveau de la valeur. Et d’expliquer que cette baisse des prix est due à la concurrence accrue d’autres pays producteurs de dattes, outre la réticence des importateurs et l’instabilité au niveau des marchés étrangers, en raison de la propagation de la pandémie du coronavirus.

La saison des dates 2020/2021, qui a enregistré une production importante avec 335 mille tonnes, a connu de nombreuses difficultés, dont essentiellement la réticence des importateurs à l’opération de vente des dattes sur pieds, ce qui a fait baisser considérablement la qualité en raison de la peur des répercussions de la pandémie de coronavirus sur le rythme d’exportation.


Lu 204 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS