Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le HUSA et le Raja marquent le pas, l’IRT en profite

La déclaration trop mal placée de Walid Regragui




Ph : Bahafid
Ph : Bahafid
La 23ème journée du championnat national de football, Botola Pro Maroc Telecom D1, dont cinq rencontres ont été disputées jusqu’ici, a profité pleinement à l’Ittihad de Tanger qui a consolidé son statut de leader après sa victoire sur l’OCS au moment où ses poursuivants immédiats, le HUSA et le Raja, ont marqué le pas.
En accueillant dimanche au Grand stade de Tanger la formation mesfiouie, l’IRT n’a pas laissé filer l’occasion pour enregistrer une victoire aussi courte que précieuse. Un but de Hamoudane à la 25ème minute suite à une action savamment menée a suffi aux locaux pour plier les débats de cette confrontation, portant désormais leur capital points à 44 unités, soit quatre longueurs d’avance sur le HUSA et huit sur le Raja qui compte encore un match en moins face au Chabab Atlas Khénifra.
A propos du Raja, et contre toute attente, il a cédé le pas à domicile devant le FUS, vainqueur de cette partie par 2 à 1. Les goleadors rbatis ont été Youssef Anouar (38è mn) et Amine Louani (59è mn SP), alors que Zakaria Hadraf a inscrit l’unique but des Verts sur penalty pratiquement à l’heure de jeu.
Une défaite qui a fait réagir le coach du Raja, l’Espagnol Juan Carlos Garrido, qui a qualifié la prestation de ses poulains de catastrophique, ajoutant que le FUS méritait la victoire et que son équipe doit se ressaisir lors des huit matches restants du championnat en vue de rester dans la course au titre.
Si Garrido s’est montré en colère envers ses poulains, Walid Regragui aurait mieux fait d’oublier son ancien incident avec l’attaquant du Raja, Mohamed Benhalib et se concentrer dans sa déclaration sur le match proprement dit. L’entraîneur du FUS s’en est pris au joueur précité, se targuant d’avoir pris sa revanche sur un adversaire qui l’avait éliminé en Coupe du Trône.
Le troisième match disputé dimanche a vu l’OCK prendre le meilleur à domicile sur le RCOZ par 1 à 0.
Samedi, le KACM a été accroché par le CAK (1-1), sachant que le club khénifri aurait pu s’imposer si Aissam Boudali n’avait pas raté un penalty aux ultimes souffles de la partie. Le club de l’ASFAR n’a pu, lui aussi, faire mieux en étant tenu en échec par le HUSA (0-0)  qui en est à son troisième match nul d’affilée après ceux concédés à domicile devant l’IRT et en déplacement face au KACM.
Pour rappel, cette 23ème manche devait se clôturer, hier, par la programmation de trois matches opposant le CRA au MAT, le RAC au WAC et la RSB au DHJ.


Mohamed Bouarab
Mardi 3 Avril 2018

Lu 458 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés