Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le CNDH tient une consultation sur les actions des Institutions nationales des droits de l’Homme



Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a organisé mercredi une consultation en ligne sur "les actions des Institutions nationales des droits de l’Homme (INDH) pour la prochaine décennie”.

A cette occasion, la présidente du CNDH, Amina Bouayach, a souligné que cet événement offre l'opportunité d'une réflexion sur la meilleure approche pour promouvoir les principes directeurs des Nations unies sur les entreprises et les droits de l’Homme et renforcer leur mise en œuvre. Ces principes fournissent un cadre mondial faisant autorité pour les devoirs et les responsabilités des entreprises, a expliqué Mme Bouayach citée dans un communiqué du conseil, notant qu’il s’agit d’un véritable pas en avant pour prévenir et lutter contre les violations des droits de l'Homme liées aux entreprises.

Ainsi dans le cadre de son mandat et plus précisément de son plan d’action 2020-2021, le groupe de travail Entreprises et droits de l’Homme (BHR) plaide pour la consolidation du processus visant leur mise en oeuvre au cours des 10 prochaines années en contribuant au projet "Principes directeurs 10" ainsi qu’au rapport qui sera soumis au Conseil des droits de l’Homme en juin 2021.

L’objectif de cette initiative est de concevoir, en tant qu’INDH, les actions nécessaires en vue d’élaborer une réflexion commune et de s’assurer de sa prise en compte dans le nouveau cadre des principes directeurs au cours de la prochaine décennie et au-delà. Les perturbations économiques et sociales dues à la crise sanitaire menacent à long terme les moyens de subsistance de nombreuses personnes, a indiqué la présidente du CNDH, rappelant que la crise a eu des conséquences sur la vie des gens et sur leurs libertés. "Il est donc particulièrement important de mesurer les impacts causés par la crise sanitaire sur les droits humains des travailleurs pour pouvoir définir les actions possibles qui garantissent le respect de ces droits dans les réponses de l’Etat et des entreprise", a-t-elle insisté.

Initié par le Groupe de travail sur les entreprises et les droits de l’Homme (BHR) de l’Alliance mondiale des Institutions nationales des droits de l’Homme (GANHRI), avec le soutien du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), cet événement s’inscrit dans le cadre du mandat du Groupe de travail BHR relatif à la promotion des principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme (UNGP) et son plan d’action (2020-2021).

Il s’inscrit également dans le prolongement des consultations mondiales multipartites qui ont été entretenues avec les réseaux de la société civile en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique latine et en Afrique, les associations professionnelles, les investisseurs, les gouvernements européens, les avocats, les Institutions nationales des droits de l’Homme (INDH).

Cette consultation sera l'occasion de faire le bilan des réalisations, examiner les lacunes existantes afin d'élaborer une feuille de route pour une mise en œuvre efficace de ces principes et pour mener une réflexion sur le rôle des INDH et leurs contributions pour veiller au respect des droits de l’Homme par les entreprises. Outre Mme Bouayach, la séance d’ouverture de cet événement a été marquée par la participation de Livio Sarandrea, conseiller mondial en entreprises et droits de l’Homme-UNDP, et Dante Pesce, président du Groupe de travail des Nations unies sur la question des droits de l’Homme et des sociétés transnationales et autres entreprises.

Libé
Vendredi 19 Mars 2021

Lu 197 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS