Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La violence dans le milieu scolaire frappe de nouveau

Le ministère réagit à une vidéo montrant un enseignant renversant deux lycéennes de leur banc




 Mercredi 2 janvier, une scène affligeante et surréaliste s’est déroulée dans la classe d’un lycée situé à Kelaat Sraghna. Révélée au grand jour sur les réseaux sociaux, elle met aux prises un enseignant et deux de ses élèves.  Suite à un échange tendu, dont la raison demeure un mystère, l’enseignant, visiblement en rogne, a soulevé puis renversé le banc où étaient assises les deux lycéennes. «Mais pourquoi vous faites ça ?», s’offusquent les deux jeunes filles, avant qu’un étudiant ne vienne s’interposer.
Quand bien même l’extrait de vidéo biaise quelque peu la compréhension de la situation, puisqu’il ne raconte l’histoire qu’en partie, l’attitude du professeur est tout de même intolérable. D’ailleurs, en réaction à la vidéo, le ministère de l’Education nationale ne dit pas autre chose dans son communiqué publié dimanche au soir, puisqu’il y a exprimé ses regrets vis-à-vis d’un comportement irresponsable de la part d’un cadre pédagogique. Et d’ajouter :«Des mesures ont été prises immédiatement contre l’enseignant par la direction de l’établissement».
Bien que les deux parties, à savoir, l’enseignant et les parents des deux élèves se soient résolues à clore à l’amiable l’incident, l’Académie d’éducation et de formation de la région de Safi-Marrakech dont relève ledit lycée, ne compte pas en rester là. En effet, en mettant sur pied un comité régional qui se rendra à l’établissement scolaire en question, l’Académie entend mener une enquête approfondie afin de mettre la lumière sur les tenants et aboutissants de cette regrettable histoire.  
Alors que le communiqué tient à préciser qu’il s’agit d’un incident isolé, car l’établissement serait mobilisé en matière de lutte contre la violence scolaire, en voyant la vidéo de l’altercation, on ne pouvait s’empêcher de penser à l’ampleur grandissante du phénomène de la violence scolaire et particulièrement la relation de plus en plus tendue entre les enseignants et leurs élèves. Rappelez-vous, en juin, lorsqu’un collégien a attaqué au couteau un surveillant lors d’un examen, après que ce dernier l’a surpris en pleine tricherie. Ou encore, le professeur qui a tabassé une élève à Khouribga en mai dernier.  Sans oublier le fameux combat de boxe entre un enseignant et son élève. Au fond, ce sont autant d’exemples qui diffusent l’idée selon laquelle l'école marocaine est au cœur d'un débat sur les violences, qu'elles proviennent des professeurs ou des élèves.
Dans une interview publiée par nos confrères du ‘’huffpostmaghreb’’, pour expliquer pourquoi des adolescents s'en prennent aussi violemment à des professeurs, Rim Roudies, pédopsychiatre avance que «l'adolescence est par définition un moment très important dans le développement de la personnalité de l’enfant en train de devenir adulte. En effet, l’adolescent cherche pour s'identifier, le plus souvent, jusqu’où il peut aller, prend à contre-pied les adultes qui l’entourent. Il se mesure constamment à ses parents et ses enseignants». A contrario, elle explique la violence des professeurs de la manière suivante : «Chez certains enseignants, il existe une faible tolérance envers les élèves avec des troubles de comportement ou de développement, de l'impulsivité et des difficultés d'apprentissage. Ces derniers se sentent marginalisés, mal compris et avec une faible confiance en eux. Ce sont ces élèves qui sont potentiellement des perturbateurs et peuvent provoquer leurs enseignants».
Le constat est clair et les torts ne peuvent être que partagés, aussi bien par les enseignants, que par les élèves et leurs parents. Car il ne faut pas se leurrer, l’éducation parentale est également mise en cause. Appel à tous les acteurs d’éradiquer un phénomène qui, malheureusement, prend de plus en plus d’ampleur.

Chady Chaabi
Mardi 8 Janvier 2019

Lu 617 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com