Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La grosse mascarade se poursuit au Raja de Casablanca


Quand Boudrika tend la perche à son meilleur ennemi



Des lendemains bien loin d’être enchanteurs s’annoncent pour le Raja de Casablanca, section football. Il est vrai que le club a tenu, vendredi dans une salle huppée de la métropole, les travaux de son assemblée générale ordinaire mais ces assises risquent fort bien de déboucher sur l’incertain.
Le scénario tramé allait dans le sens de la tenue d’une AG qui se présentait chancelante.  Le ton a été annoncé d’entrée de jeu avec l’arrivée en grand pompe de l’ex-président du Raja, Mohamed Boudrika, accompagné d’un huissier et muni d’une ordonnance du tribunal pour pouvoir prendre part aux travaux de l’assemblée, et ce conformément à l’article 148 du Code de la procédure civile. Ce document a été présenté au représentant de la Ligue nationale de football professionnel (LNFP), alors que le processus se veut tout autre. Selon nos sources, l’ordonnance devait être soumise au président du Raja ou à son représentant qui avait le choix d’accepter ou non la présence de Mohamed Boudrika dans la salle. 
Même si la procédure n’a pas été respectée,  la présence de Mohammed Boudrika a été tolérée pour que l’assemblée puisse débuter. Une AGO, où comme si de rien n’était, rapports moral et financier ont été approuvés par 42 adhérénts, alors que 20 ont voté contre et huit se sont abstenus.
La page de l’AGO tournée, voilà ce qui était fait pour combler le président des Verts, Said Hasbane, qui a su saisir intelligemment la perche tendue par un certain Mohamed Boudrika. Celui-ci est sorti de son silence pour s’en prendre à Said Hasbane, le traitant de «menteur». « On connaît tous la vérité. On sait que vous êtes un menteur et que vous aviez trafiquoté dans le rapport financier. Vous avez également fait venir par vos soins un auditeur des comptes non désigné par l’assemblée», a pesté l’ex-patron des Verts.
Des propos virulents de Boudrika saisis  au vol par Hasbane qui décide sur le champ de lever l’audience et de quitter les lieux. Et c’est le représentant de la LNFP qui s’est chargé par la suite de rapporter aux adhérents la teneur de la discussion qu’il avait eue avec Saïd Hasbane. Il a notamment fait savoir que le président a l’intention de fixer une nouvelle date dans les prochains jours pour l’AG élective.
Ces adhérents dociles  lors de l’examen des rapports moral et financier allaient faire entendre leur voix, criant au scandale. Pour eux, ce scénario est inadmissible et ils s’attendaient au départ de Saïd Hasbane à l’issue de cette fameuse assemblée.
Sauf que d’après une source digne de foi, «Saïd Hasbane n’avait aucunement l’intention de quitter le navire rajaoui ce soir-là». Et de préciser que «ce dernier a imposé une condition quant à son départ. Il exige de récupérer ses propres chèques émis à quelques joueurs qui avaient refusé en début de saison de rejoindre le groupe en concentration à Ifrane».  Toujours d’après notre source qui précise que  le montant global des chèques s’élèverait à quelque 9 millions de dirhams, Saîd Hasbane n’a jamais été aussi déterminé à jeter l’éponge.
Pour ce qui est de l’éventuelle AG élective, les postulants à la présidence, selon le règlement intérieur du club revu par Mohamed Boudrika en 2015, doivent présenter leur candidature un mois avant la date de l’AG et confirmer 10 jours avant la tenue de celle-ci.
Bref, Saïd Hasbane restera patron du Raja, section football un mois de plus au minimum. Autrement dit, le club aura déjà entamé la phase retour du championnat et la compétition africaine et l’on voit mal comment un club engagé dans plusieurs tableaux puisse procéder à un remue-ménage qu’il risque de payer cash sur le plan sportif. Apparemment, ce n’est pas encore la fin des misères des joueurs et du coach, Juan Carlos Garrido qui compare la situation au sein du club à « une guerre civile ».
 

Mehdi Ouassat et Mohamed Bouarab
Lundi 15 Janvier 2018

Lu 960 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés