Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La galerie de stockage des eaux pluviales de Hay Sadri fin prête


Lancés par la Lydec en décembre 2018, les travaux de réalisation de la galerie de stockage des eaux pluviales de Hay Sadri à Casablanca, sont totalement achevés. Une visite de terrain a été effectuée lundi dans ce grand chantier dont l'objectif est de protéger le quartier « Hay Sadri » et les quartiers avoisinants contre les inondations à travers le stockage d’un volume d’eaux pouvant aller jusqu’à 14.000 m³ durant les épisodes pluvieux. Cet ouvrage d’un coût de 182 millions de DH, protègera aussi l’avenue Mohamed Bouziane ainsi que le boulevard 10 mars contre les débordements jusqu’à une intensité de pluie décennale (22 mm/heure). Le directeur général de la Lydec, Jean-Pascal Darriet, a indiqué dans une déclaration à la MAP et sa chaine d’information en continu M24 que la galerie Financée conjointement par la Lydec (111 millions de DH) et le Fonds de Travaux (71 millions de DH), a des dimensions impressionnantes. Il s’agit d’un collecteur en fer à cheval d’une longueur d’environ 1,4 km et d’un diamètre de 4 mètres (DN4000), enfoui à 30 mètres de profondeur et jusqu’à 40 mètres dans certains endroits. Il a fait remarquer que malgré le contexte sanitaire lié au Covid-19, les travaux de ce projet d’envergure ont été menés conformément au planning préétabli pour une durée totale de 25 mois, respectant ainsi les délais annoncés. Il a également indiqué que ce nouvel ouvrage fait partie d’un projet structurant visant la protection de toute la partie Est de Casablanca contre les inondations. Selon des responsables de la Lydec, il s’agit du Système de renforcement Est (SRE) dont le coût global s’élève à plus de 2 milliards de DH, selon une estimation préliminaire du Schéma directeur de l’assainissement pluvial. A terme, le SRE sera constitué d’un collecteur de délestage de grande section qui sera réalisé en majorité en galerie, sur un linéaire de près de 18 km. Il permettra d’évacuer les eaux pluviales excédentaires vers la mer et de protéger ainsi toute la zone Est de la ville contre les débordements localisés. En attendant la réalisation de toutes les composantes du Système de renforcement de la zone Est, la galerie de stockage des eaux pluviales de Hay Sadri fonctionne d’ores et déjà d’une manière autonome et assurera dès les prochaines pluies la protection de ce quartier.

Libé
Mercredi 7 Juillet 2021

Lu 619 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS