Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La diplomatie active en marche

Le Maroc enregistre un taux de réussite de 100% de ses candidatures aux organisations internationales


Le Royaume du Maroc a enregistré un taux de succès de 100% des 29 candidatures qu'il a soumises en 2020 aux différentes organisations internationales, et ce pour la troisième année consécutive. Ce bilan historique vient illustrer la crédibilité et la confiance dont jouit la diplomatie multilatérale marocaine, sous la Haute vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui se voit ainsi reconnue comme force motrice du multilatéralisme face aux défis mondiaux, indique mardi un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger. Le Royaume du Maroc a adopté, conformément auxHautes orientationsRoyales, une stratégie visantle renforcement de sa présence dans les différents organes et instances internationaux et régionaux à travers notamment des candidatures marocaines diversifiées tant pour des sièges institutionnels que pour des postes d’experts et de responsables de haut niveau, précise le communiqué. Cette stratégie fait des candidatures aux organisations internationales un levier du rayonnement du Royaume et de la visibilité de son action multilatérale, en déployant toute l’expertise et toute l’étendue des compétences marocaines au service du multilatéralisme, ajoute la même source, notant que résolument engagé en faveur de l’égalité et de la parité entre les sexes, le Royaume a fait de la parité une priorité d’action dansles différentes candidatures qu’il a présentées. Cet exploit sans précédent a été réalisé grâce à une gestion pragmatique, rationnelle et proactive ayant permisl’aboutissement de toutesles candidatures du Maroc et des compétences marocaines, lors d’élections remportées haut la main pour des mandats au sein des instances décisionnelles d’organismes et agences du système des Nations unies et autres organisations internationales et régionales à diverses vocations, relève le ministère. En dépit de la situation sanitaire mondiale liée à la Covid-19, qui a compliqué plusieurs processus d’élections, ce résultat a été rendu possible grâce aux efforts inlassables consentis par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et de tout l’appareil diplomatique marocain, en coordination avec d’autres départements, souligne le communiqué, faisant observer que ces succèssuccessifssont également le fruit d’intenses campagnes diplomatiques de promotion menées en faveur de toutesles candidatures marocaines, confortées parla crédibilité des compétencesreconnues des candidats du Royaume, aussi bien à l’échelle nationale, qu’aux niveaux régional et international, chacun relevant. L’élection du Royaume, avec des scores très honorables, voire par acclamation, aux plus importants postes du système multilatéral démontre la grande considération que témoigne la communauté internationale à l’égard des actions concrètes à fort impact menées conformément à la vision Royale, ainsi que de l’expertise développée par le Royaume notamment dansles domaines des droits de l’Homme et de l’action humanitaire ainsi que les aires thématiques sécuritaires, culturelles et environnementales. Ainsi dans le domaine des droits de l'Homme et de l'action humanitaire, la série de candidatures successives réussies est une consécration claire des choix irréversibles du Royaume qui a fait de la promotion des droits de l'Homme et de la solidarité humanitaire des priorités de sa politique nationale et internationale. Dans ce sens, le Maroc siègera pour la première fois au Comité des droits économiques, sociaux et culturels, en la personne du professeur Mohamed Amarti, de même que le professeur Mahjoub El Haiba a été élu expert au Comité des droits de l'Homme. Pour sa part, Nadia Bernoussi a intégré pour un mandat de trois ans le Comité consultative des droits de l'Homme, un organe subsidiaire du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU. Le Maroc a été élu avec brio en la personne d’Abdallah Ounnir, classé en première place lors des élections pour le renouvellement des membres du Sous-comité des Nations unies pour la prévention de la torture (SPT), tandis que Soumia Amrani a pu être classée 3ème d’une rude compétition engagée entre 28 candidats pour 9 postes vacants au sein du Comité des droits des personnes handicapées (CDPH/CRPD). Par ailleurs, le Secrétaire général de l’ONU a nommé Najat Rochdi en tant que coordonnatrice spéciale adjointe pour le Liban, au Bureau du coordonnateur spécial des Nations unies pour le Liban et coordonnatrice résidente. De son côté, l’ambassadeur Mohamed Methqal, directeur de l’Agence marocaine de coopération internationale, a été nommé en tant que membre du Groupe consultatif du Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires, alors que l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à New York, Omar Hilale, a été nommé par le président de l’Assemblée générale des Nations unies en tant que facilitateur du processus de renforcement des organes des Traités des droits de l’Homme de l’ONU. A un autre niveau, le Maroc a été réélu, en la personne d'Abderrazak Rouwane comme membre de la Commission permanente indépendante des droits de l’Homme (CPIDH) de l’Organisation de la coopération islamique (OCI). Le Royaume a été également élu par acclamation à la Commission de la condition de la femme (CSW) pour un mandat de quatre ans (2021-2025). L’année 2020 a aussi été marquée par une présence active, diversifiée et de premier plan du Maroc au niveau de différents structures et organes directeurs des principaux organismes, conférences et autres forums onusiens et internationaux. Il s'agit notamment de la présidence de la 64ème Conférence générale (21-25 septembre 2020) de l’Agence de l’énergie atomique (AIEA), du Conseil exécutif de l’OIAC pour 2021-2022 et de la vice-présidence, au nom du Groupe des Etats d’Afrique parties à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC), du Conseil exécutif de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC). Le Maroc a été également choisi comme vice-président du Groupe d’action financière de la zone Moyen-Orient etAfrique du Nord (GAFIMOAN), en charge de l’élaboration des normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et co-président du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF). Le Maroc a été en outre désigné président de la 10ème session du Groupe de travailsur la traite des personnes et membre de la Commission des Nations unies pour la prévention et la justice pénale (CCPCJ), pour la période 2021-2023. Sur un autre registre, l’ambassadeur représentant permanent auprès des Nations unies, Omar Hilale, a été élu pour une année supplémentaire en tant que vice-président du Conseil d’administration d’UNICEF pour le cycle 2021. Le Maroc a été choisi pour représenter l’Afrique au sein du Comité consultatif de haut niveau pour le Sommet alimentaire de l’ONU devant se tenir en 2021 et ce, en la personne de l’ambassadeur Omar Hilale, de même que le Royaume a été élu membre du Conseil d’administration du Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM). Le Royaume a été élu membre du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), pour la période 2020-2024 et il a été aussi reconduit pour un autre mandat de quatre années (2021-2024) comme membre du conseil de l'Autorité internationale des fonds marins (AIFM). D'autre part, Mustapha El Baaj a été reconduit au poste de juge auprès du Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux internationaux pour le Rwanda (TPIR) et pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), tandis qu'El Hassane Zahid a été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans comme membre de la Commission des Nations unies de la fonction publique internationale (CFPI).
 

Libé
Mercredi 16 Décembre 2020

Lu 275 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS