Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Jordanie ouvre un consulat général à Laâyoune


Le Royaume hachémite de Jordanie a ouvert jeudi un consulat général à Laâyoune, la 11ème représentation diplomatique inaugurée dans la capitale du Sahara marocain depuis un peu plus d’un an. La cérémonie d’ouverture de ce consulat a été présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et le vicePremier ministre, ministre jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés, Ayman Al-Safadi. La Jordanie devient ainsi le 11ème pays à avoir inauguré un consulat à Laâyoune, après les Emirats arabes unis, le Bahreïn, la Côte d’Ivoire, les Iles Comores, le Gabon, Sao-Tomé et Principe, la République centrafricaine, le Burundi, Eswatini et la Zambie.

Nasser Bourita : Une manifestation supplémentaire de la solidarité constante et historique entre nos deux pays

L’ ouverture jeudi par la Jordanie d’un consulat général à Laâyoune est une réaffirmation de la solidarité constante et historique de ce pays arabe frère avec le Maroc dans toutes ses actions pour la défense de ses intérêts et de ses causes fondamentales, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

La décision de S.M le Roi Abdallah II d’ouvrir un consulat à Laâyoune et son soutien à la restau- ration de la libre circulation civile et commerciale à El Guerguarat consti- tuent la manifestation du soutien constant que ne cesse d’exprimer le Royaume hachémite de Jordanie aux actions entreprises par le Maroc pour la défense de ses intérêts nationaux et sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire, a déclaré le ministre. Nasser Bourita, qui s’exprimait lors d’un point de presse conjoint avec le vice-Premier ministre, ministre jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés, Ayman Al-Safadi à l'issue de l'inauguration du consulat de Jordanie à Laâyoune, a ajouté que le Maroc "salue vivement" ces positions, rappelant la participation d’une importante délégation jordanienne, toutes tendances politiques et sociales confondues, à la Marche Verte en 1975 comme expression de la solidarité du peuple jordanien avec le Maroc pour le recouvrement de l’en- semble de son territoire.

Il a fait savoir que l’ouverture de ce consulat est un évènement de "grande importance" qui restera "gravé à jamais dans la mémoire du peuple marocain", à l’image de toutes les "nobles" marques de soutien et de solidarité exprimées par la Jordanie à l’égard du Maroc pour le triomphe de ses causes sacrées. Le ministre a mis en relief à cette occasion les liens solides d’amitié et de fraternité qui existent entre les di- rigeants des deux pays, S.M le Roi Mohammed VI et S.M le Roi Abdal- lah II, ainsi que la solidarité agissante et la coordination permanente entre les deux Royaumes frères et leur volonté commune de développer leur coopération fructueuse pour en faire un modèle de coopération entre les pays arabes. Le Maroc et la Jordanie, a-t-il dit, ont réussi à préserver et maintenir des relations étroites en dépit d’un contexte arabe et régional "très sensible", saluant la coordination et la concertation continues qui existent entre les deux pays sur les différentes questions qui préoccupent le monde arabe. 

Partant des valeurs que partagent les deux pays et de leur détermina- tion à hisser leur coopération, a poursuivi Nasser Bourita, les deux pays ont développé des mécanismes novateurs pour bâtir un partenariat stratégique conformément aux déci- sions de la visite de travail et d’amitié effectuée par S.M le Roi Abdallah II de Jordanie à Rabat en mars 2019. Le ministre des Affaires étrangères a mis l’accent sur la concertation politique entre les deux pays pour le développement de l’action arabe commune et la défense des causes arabes, en particulier la cause palestinienne que S.M le Roi place au même rang que la question du Sahara, soulignant le rôle important joué par le Comité Al Qods, présidé par S.M le Roi, et la tutelle hachémite historique sur les lieux saints chrétiens et musulmans à Al Qods Acharif.

Entre Rabat et Amman, une alliance qui ne faiblit pas

L' inauguration jeudi d’un consulat général du Royaume de Jordanie à Laâyoune vient illustrer à merveille la solidité de l’alliance entre Rabat et Amman qui, à chaque fois,montre l’exemple de ce que peuvent être une solidarité agissante et une fraternité sincère entre pays arabes. Etsi l’excellence de cesliens ne date pas d’hier, l’entente etla coordination entre leRoyaume du Maroc etleRoyaume hachémite de Jordanie viennent de franchir un nouveau cap grâce au leadership des chefs d’Etat des deux pays. En fait, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et son frère S.M le Roi Abdallah II partagent les mêmes points de vue concernant plusieurs questions arabes, régionales et internationales.

Suite à l'intervention des Forces Armées Royales à El Guerguarat, au Saharamarocain en novembre 2020, le Souverain Hachémite a salué les décisions prises par S.M le Roi pour restraurer et sécuriser la circulation des personnes et des biens dans cette zone. Il a également félicité le Souverain pour la réussite de cette opération ayant permis la réouverture du passage devant les échanges entre le Royaume du Maroc et les pays d'Afrique subsaharienne. A cette occasion, S.M le Roi Abdallah II a exprimé à Sa Majesté le Roi le souhait du Royaume Hachémite de Jordanie d'ouvrir un consulat général dans la ville marocaine de Laâyoune. Aujourd'hui, leRoyaume de Jordanie a concrétisé cette volonté de soutenir la marocanité du Sahara en emboîtant le pas à plusieurs paysfrères et amis qui ont déjà ouvert des consulats généraux dans les villes de Laâyoune et Dakhla.

Historiquement, la Jordanie a toujours affiché des positions de solidarité et d’appui vis-à-vis des causes justes du Maroc, comme en témoignent le message envoyé par Feu Sa Majesté le Roi Hussein à Feu Sa Majesté Hassan II, dans lequel il a affirmé "le soutien auRoyaume en toutes circonstances et conditions pour atteindre le droitmarocain légitime et inaliénable de récupérerson Sahara", et sa décision d'envoyer une importante délégation jordanienne pour participer à la glorieuse Marche Verte en 1975. Dansle cadre du soutien aux efforts de la Jordanie pour faire face au fardeau de l'accueil desréfugiéssyriens, Sa Majesté leRoi MohammedVI a donné sesHautesinstructions pour le déploiement d'un hôpital militaire de campagne au camp Zaatari en août 2012. Les deux payssont animés de la volonté de hisser leurs relations bilatérales au niveau de partenariatstratégiquemultiforme qui comprend la mise en place de projets concrets dans des secteurs spécifiques tels que les énergies renouvelables, l'agriculture et le tourisme, en plus de la formation professionnelle dans les spécialités liées au tourisme, à l'agroalimentaire, à la construction, aux travaux publics et à la gestion des ressources en eau.

Cette coopération intervient en application de la déclaration conjointe rendue publique à la suite de la visite de travail et d'amitié effectuée par SM leRoiAbdallah II au Maroc, les 27 et 28 mars 2019. En effet, la coopération maroco-jordanienne est encadrée par la Haute commission mixte en tant que principal mécanisme de coopération bilatérale présidé par les chefs de gouvernement des deux pays. La cinquième session de cette commission s'est tenue à Rabat les 21 et 22 avril 2016 et a abouti à la signature de 16 textes pour renforcer la coopération dans divers domaines, en particulier l’enseignement supérieur, l’industrie, le commerce, l’environnement et l’eau. La session a également été marquée par la participation de représentants du secteur privé des deux pays. Côté économie, le volume des échanges commerciaux est passé de 796.111.050 dirhams en 2017 à 830.072.422 DHpourl’année 2020,selon les chiffresfournis parl’Office des changes). En outre, les deux pays disposent d'un cadre juridique qui comprend différents aspects liés à la coopération économique et aux échanges commerciaux, que ce soit au niveau bilatéral ou multilatéral (accord bilatéral de libre-échange, accord d'Agadir et accord de la Grande zone arabe de libre-échange. Le cadre juridique entre les deux pays a été renforcé par la signature de deux mémorandums d'accord en matière de coordination et de concertation politique ainsi que dansle domaine de la formation diplomatique, à l'occasion de la visite effectuée par le ministre des Affaires étrangères, de laCoopération africaine et des Marocainsrésidant à l'étran- ger, Nasser Bourita, en Jordanie le 20 juillet 2019.

Libé
Vendredi 5 Mars 2021

Lu 419 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020




Dans la boutique

Flux RSS