Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Fifa crée un fonds pour protéger les joueurs en cas de salaires impayés




La Fifa crée un fonds pour protéger les joueurs en cas de salaires impayés
La Fifa va mettre en place à compter du 1er juillet prochain un fonds de 14,6 M EUR qui permettra d'apporter un soutien financier aux joueurs en cas de salaires impayés, a annoncé mardi l'instance basée à Zurich. La création de ce fonds, financé uniquement par la Fifa, fait suite à un accord entre la fédération internationale et la Fifpro, le syndicat mondial des joueurs.
Plusieurs rapports récents, dont celui de la Fifpro, "attestent de la profusion de cas de salaires impayés partout dans le monde", explique la Fifa dans un communiqué. S'il ne pourra pas couvrir la totalité des sommes dues aux joueurs, ce fonds "constitue néanmoins un important filet de sécurité". "Cet accord et notre engagement à venir en aide aux joueurs en difficulté montrent de quelle manière nous concevons notre rôle d'instance dirigeante du football mondial.
Nous sommes aussi là pour aider ceux qui en ont besoin", a expliqué Gianni Infantino, président de la Fifa, cité dans le communiqué. Ces cinq dernières années, "plus de cinquante clubs dans vingt pays ont mis la clé sous la porte, faisant ainsi traverser à des centaines de footballeurs des périodes difficiles et pleines d'incertitude", a ajouté Philippe Piat, le président français de la Fifpro.
La création de ce fonds fait partie des discussions portant sur la réforme des transferts et constitue une demande ancienne de la Fifpro. A l'origine, selon des sources concordantes, la Fifpro avait souhaité que ce fonds soit également financé par un prélèvement sur les transferts ou une contribution des clubs. Mais certains acteurs s'y étaient opposés estimant que cela pouvait "déresponsabiliser" certains clubs.

Jeudi 13 Février 2020

Lu 960 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Septembre 2020 - 20:32 Nayef Aguerd, adaptation express

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:38 Jaime Pacheco nouvel entraîneur du Zamalek