Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La BACI, filiale du groupe BCP, partenaire pour un financement du transport lagunaire à Abidjan




Une convention de financement de 7,6 milliards FCFA, soit plus de 11,5 millions d’euros, visant la promotion du transport lagunaire à Abidjan, a été signée entre la Banque Atlantique de Côte d’Ivoire (BACI), filiale du Groupe Banque Centrale Populaire (BCP), Ecobank- Côte d’Ivoire et la Société de transport lagunaire (STL), rapporte mercredi la presse locale.
Réparti équitablement entre les deux groupes bancaires panafricains "BACI" et "Ecobank", ce montant permettra à la STL de financer ses infrastructures lagunaires et d’acquérir de nouveaux navires, précise-t-on de même source.
Le démarrage des activités de STL va faciliter la mobilité des Ivoiriens, rapporte la MAP. Ce projet qui va coûter, à terme, près de 45 milliards FCFA, constituera une bouffée d’oxygène pour les Abidjanais qui sont confrontés très souvent à d’énormes difficultés de déplacement, explique la même source.
"Je voudrais au nom de SNEDAI Groupe, dont relève la STL, souligner ici notre gratitude à l’endroit des deux banques", a indiqué à cette occasion le PDG de SNEDAI Groupe, Adama Bictogo, notant qu'"au-delà du montant du financement, c’est cet acte panafricaniste dont je me veux moi-même l’artisan qui à n’en point douter reste l’élément moteur de renforcement des champions nationaux mais également africains".
Créé en 2007, SNEDAI Groupe compte à ce jour plus de 800 employés. Il intervient dans quatre secteurs d’activité que sont la biométrie, le transport, le bâtiment et l’énergie à travers l’Afrique de l’Ouest.

Samedi 1 Avril 2017

Lu 1184 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.