Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’éducation nationale et l’enseignement supérieur au cœur d’un projet de réforme ministériel




La législation sur l'éducation nationale et l’enseignement supérieur va connaître une profonde transformation dans les mois à venir, a affirmé, mercredi à Kénitra, le secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Khalid Samadi.
S’exprimant lors d’une rencontre de communication avec les membres du Conseil de l'Université Ibn Tofaïl, M. Samadi a précisé que cette transformation sera réalisée à travers la mise en œuvre d’une loi-cadre cernant la vision à long terme et mettant fin à l’interminable cercle vicieux de la réforme, conformément aux Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI.
Le ministre a souligné que le projet est en cours de finalisation et que l’ensemble des membres du gouvernement sont mobilisés à cet effet, afin de mettre en place une loi-cadre à même de répondre aux défis du système éducatif marocain.
M. Samadi s’est félicité du saut qualitatif qu’a connu l’université marocaine depuis quelques années, relevant, toutefois, les contraintes qui persistent, notamment le nombre grandissant des étudiants qui est passé de 440.000 en 2012 à environ 915.000 en 2017, soit une évolution de 120%.
Le ministre a insisté sur la nécessité de soutenir l’université marocaine afin de garantir sa compétitivité, au sein d’un système d’enseignement supérieur en pleine évolution.
A cet effet, le ministère a mis en place un plan d’action 2017-2021 pour le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, axé notamment sur la consolidation de la réforme pédagogique, le développement de partenariats à l’échelle nationale et internationale et le renforcement des liens entre les différentes composantes du système de l’enseignement supérieur.
De son côté, le président de l’Université Ibn Tofaïl, Azzedine El Midaoui, a mis en avant l’ensemble des projets de l’université, ainsi que les perspectives des différents établissements d’enseignement supérieur relevant de cet établissement.
La productivité, l’image et le rayonnement de l’université se sont nettement améliorés ces dernières années, a souligné M. El Midaoui, émettant l’espoir de voir la cadence des efforts maintenue pour pallier les insuffisances.
Le responsable a également fait part de son ambition de transformer l’université en une "smart-université", notamment à travers les projets en cours ou déjà réalisés, tels que la station de traitement, d’épuration et de recyclage des eaux usées pour l’arrosage des espaces verts, l’unité de dessalement et de dénitratation membranaire couplée à l’énergie photovoltaïque et à l’énergie éolienne, le renforcement de l’efficacité énergétique, grâce à la généralisation des LED et à l’électrification solaire.
En marge de cette rencontre de communication, une visite sur le terrain a été organisée à l’Université Ibn Tofaïl, dans le cadre du programme national des visites de terrain initié en prévision de la Journée nationale qui sera organisée, en janvier prochain, pour identifier toutes les défaillances dans le secteur et de proposer une amélioration du système pédagogique universitaire.

 

MAP
Vendredi 8 Décembre 2017

Lu 377 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés