Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’agroalimentaire en tête des exportations marocaines vers l’Afrique


Prédominance des produits transformés avec une montée progressive des produits frais durant la période 2000-2015



La structure des exportations agroalimentaires marocaines vers l'Afrique, durant la période 2000-2015, montre que ces exportations étaient constituées principalement de produits agroalimentaires transformés, selon la direction des études et des prévisions financières (DEPF).
La part de ces derniers dans les exportations globales a toutefois enregistré une baisse, en passant de 94% en 2000 à 84% en 2015 avec une croissance annuelle moyenne de 12%, relève la DEPF dans une récente étude sur la "Dynamisation des exportations agroalimentaires marocaines sur le marché africain : défis et opportunités". 
Quant aux produits agroalimentaires frais, rapporte la MAP, leur part s’est renforcée en passant de 6% à 16% durant la même période avec une croissance annuelle moyenne de 21%, fait savoir l’étude qui précise que durant la période 2007-2015, les principaux produits agroalimentaires marocains exportés vers l’Afrique étaient constitués principalement des  farines, gruaux, semoules et agglomérés de céréales (19%), des extraits et essences de café ou de thé (11%) et du fromage (10%).
Selon la même source, les farines, gruaux, semoules et agglomérés de céréales ont connu une tendance haussière avec une moyenne à l’export de 357,3 millions de dirhams (MDH) durant la période 2007-2013, avant de s’orienter à la baisse depuis l’année 2014 pour atteindre une valeur de 320,4 MDH en 2015. 
S’agissant des exportations moyennes des extraits et essences de café ou de thé et du fromage, elles se sont chiffrées respectivement à 206,4 MDH et 203,3 MDH.
Ainsi, 12 pays africains ont concentré en moyenne 84% des exportations agroalimentaires marocaines vers le continent durant la période 2007-2015, avec une prédominance de la Mauritanie (16%) et de la Guinée (15%), suivies de l’Algérie (11%), le Sénégal (9%) et de la Tunisie (9%).
Ces exportations ont enregistré une forte croissance annuelle moyenne au cours de la période 2000-2015, et ce, pour l’Asie et l’Afrique à hauteur respectivement de 14% et de 13%, tandis que la croissance annuelle moyenne de celles à destination de l’Europe et l’Amérique, a été modérée à hauteur de 8% et 7% respectivement. 
Cette donne a impacté la structure des exportations agroalimentaires marocaines, du fait que les parts de l’Afrique et de l’Asie ont augmenté respectivement de 7% à 12% et de 3% à 7% entre 2000 et 2015, et ce, aux dépens des parts de l’Europe et de l’Amérique qui ont connu une baisse en passant, respectivement, de 82% à 72% et de 8% à 6% sur la même période.
Concernant la part de l’Afrique dans les exportations agroalimentaires globales du Maroc, elle a connu deux périodes d’évolution. 
Pour la première période allant de 2000 à 2008, cette part a enregistré une valeur moyenne de près de 8%, alors que la deuxième période allant de 2008 à 2015 a connu une augmentation soutenue en passant à une moyenne de près de 10,6%.
Considérée comme l'une des régions les plus dynamiques au monde, l’Afrique recèle d’innombrables potentialités vu la forte progression démographique de sa population, son urbanisation croissante et les changements en cours des habitudes alimentaires. L’ensemble de ces facteurs induit une demande de plus en plus soutenue, particulièrement, en ce qui concerne les produits agroalimentaires
Ces évolutions pourraient constituer une opportunité pour les exportations agroalimentaires du Maroc dans le sens où notre pays bénéficie de plusieurs atouts d’ordre géographique, culturel, historique, socio-économique et politique pour renforcer ses liens commerciaux avec les pays de l’Afrique. 
Aussi, la présence de plusieurs filiales de banques nationales en Afrique est de nature à renforcer l’accompagnement et l’appui des entreprises marocaines opérant dans divers domaines, notamment le secteur agroalimentaire.

Libé
Lundi 3 Juillet 2017

Lu 1196 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.