Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Inter fête son scudetto de belle manière


Foule de supporteurs devant le stade, haie d'honneur à l'entrée sur le terrain et avalanche de buts avec des remplaçants à l'honneur: l'Inter Milan a célébré samedi son scudetto en atomisant la Sampdoria (5-1), qui n'avait pas l'intention de gâcher la fête. Huis-clos sanitaire oblige, c'est devant San Siro que quelques milliers de supporters nerazzurri ont pu faire laisser éclater leur joie, à l'arrivée du bus des joueurs. Drapeaux, chants et applaudissements ont accueilli Antonio Conte et ses troupes avant la rencontre.

"Les supporters attendent depuis longtemps, nous sommes contents de pouvoir leur offrir cette joie", a souligné Antonio Conte sur Sky Sport. A l'entrée sur le terrain, les joueurs de la Sampdoria ont formé une haie d'honneur, seul signe de célébration faute d'une ambiance à la hauteur de l'événement: le premier titre de championne d'Italie depuis 2010 pour l'Inter, validé le week-end dernier à quatre journées de la fin de la saison. Invités modèles n'ayant plus rien à perdre ni à gagner, les joueurs de Claudio Ranieri le sont restés une fois le match commencé, se gardant bien de perturber la fête. Antonio Conte avait laissé sur le banc plusieurs des grands artisans du titre (Lukaku,Barella,Brozovic, Perisic, Skriniar, De Vrij...) pour associer tout le monde au festin.

Dès la 4e minute, le "soldat" Roberto Gagliardini était récompensé en ouvrant la marque au terme d'une magnifique action collective. Alexis Sanchez, frustré par son faible temps de jeu, s'est aussi rattrapé avec un doublé (26e, 36e) qui a éteint les quelques velléités de la Samp, revenue au score par Keité Baldé (35e). Conte a lancé en seconde période le gardien remplaçant Ionut Radu puis l'attaquant Andrea Pinamonti qui ne s'est pas fait prier pour marquer son premier but en Serie A sous le maillot de l'Inter (61e). Romelu Lukaku pouvait tranquillement profiter du spectacle depuis le banc, et applaudirle 16e but de Lautaro Martinez, qui a pris en charge le penalty (70e) en l'absence du Belge, tireur habituel. Voilà ce qu'on appelle une célébration sans fausses notes, aux allures de revanche pour les Nerazzurri après la défaite à l'aller à Gênes (1-2), l'un des deux seulsrevers de la saison en championnat.

"On n'a jamais changé notre attitude, même quand on est passé en tête du chapionnat. La victoire doit entrer dans le cerveau, cela doit devenir une drogue", a souligné Conte. L'entraîneur a été moins disert sur son avenir, alors que le club reste dans la tourmente financière, avec de nouvelles mesures d'économies à venir selon la presse italienne: "Je ne suis pas là pour parler de l'avenir, nous devons profiter de ces moments, car nous savons à quel point nous avons travaillé et souffert", a-t-il souligné.

Libé
Dimanche 9 Mai 2021

Lu 460 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS