Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Kamal Daissaoui élu à la tête de la Fédération de l’ enseignement privé




Kamal Daissaoui a été élu, à l’unanimité, président de la Fédération de l’enseignement privé de la CGEM, pour le mandat 2020-2023 par l’assemblée générale ordinaire élective de la FEP tenue le 3 septembre 2020 au siège de la Confédération. Ont été élus vice-présidents généraux de cette fédération, pour le même mandat, Abdeslam Amor, Dina Hessissen, Moulay Ahmed Lamrani et Mohamed Melmous.

En marge de cette assemblée qui marque la réactivation de la FEP, Chakib ALJ, président de la CGEM, s’est félicité des efforts des différents acteurs du secteur de l’enseignement privé au Maroc en vue de redynamiser cette fédération créée dans les années 90.

“En soutenant le secteur de l'éducation, nous soutenons le modèle de développement souhaité pour notre pays”, a-t-il souligné. Le président de la CGEM a ajouté que “la mise en oeuvre de la loi-cadre 51.17 inhérente à l’enseignement, bras opérationnel de cette réflexion, nécessite l’association de tous les acteurs de l’enseignement”. Il a également appelé à une forte implication des acteurs de ce secteur qui fait face, aujourd’hui, à de véritables défis dus à la pandémie, notamment la gestion de la rentrée.

Pour sa part, Saaïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a salué la réactivation de la Fédération de l’enseignement privé. “La CGEM montre qu’elle comprend l’enjeu important de ce secteur en relançant cette Fédération avec qui le ministère a beaucoup de chantiers à mettre en oeuvre”, a-t-il déclaré.

A noter que la Fédération de l’enseignement privé compte aujourd’hui 333 membres issus de l’enseignement général privé (fondamental, collégial et secondaire), de l'enseignement professionnel privé ainsi que de l’enseignement supérieur p

Libé
Vendredi 4 Septembre 2020

Lu 523 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >