Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Houcine Ammouta persiste et signe dans ses déclarations incendiaires

Climat délétère au sein d’un WAC affecté par la poisse du Mondial des clubs




 L’entraîneur du Wydad, Houcine Ammouta n’y est pas allé de main morte dans ses déclarations après la défaite des Rouges (1-0), lundi au Complexe Moulay Abdellah à Rabat, devant l’Ittihad de Tanger pour le compte de la 12ème journée du championnat national de football, Botola Maroc Telecom D1.
Lors de la conférence de presse d’après match, Houcine Ammouta a fait part d’un climat malsain qui règne au sein de la demeure rouge, précisant que d’aucuns font tout pour perturber le travail de l’entraîneur, du staff technique et des joueurs. Avant de s’en prendre à ces mêmes joueurs qui, selon lui, ont vu leur cote et leur aura monter crescendo mais qui ne valaient pas grand-chose avant son arrivée aux commandes du club.
Une déclaration des plus fracassantes qui ne devrait pas être appréciée par les joueurs dont bon nombre d’entre eux avaient déjà été critiqués par Houcine Ammouta après le Mondial des clubs sanctionné par deux défaites en autant de sorties. Comme quoi, cette compétition ne réussit point aux clubs marocains. Pire encore, elle leur porte une certaine poisse si l’on se réfère aux misères et difficultés en tous genres dont avaient hérité le Raja et le MAT.
Et voilà le champion d’Afrique bien parti, hélas, pour vivre un scénario catastrophe, à moins que la famille wydadie ne tire les leçons qui s’imposent et s’attèle le plut tôt possible à résorber cette crise afin de limiter la casse à ce stade.
Par ailleurs, Houcine Ammouta n’avait pas occulté récemment lors d’une sortie médiatique qu’il avait reçu des offres de clubs étrangers, la dernière en date est celle du club égyptien du Zamalek qu’il avait déclinée, annonçant qu’il ira jusqu’au bout de son contrat avec le WAC devant expirer en juin 2018. Sauf que ce qui se trame ces derniers temps dans la maison des Rouges pourrait pousser l’unique cadre marocain à avoir remporté une C1 et une C2 continentales à changer d’avis et à précipiter son départ vers d’autres cieux où il est possible de bosser loin des coups foireux.
A noter que c’était la deuxième défaite du WAC cette saison en championnat après celle concédée d’entrée devant le FUS, sachant que le club compte encore quatre matches en moins dont le prochain aura lieu ce jeudi à partir de 15 heures au Complexe Moulay Abdellah face au Chabab Rif d’Al Hoceima (6ème journée). Les autres matches en retard seront face à la Renaissance de Berkane, au Kawkab de Marrakech et au Raja, un derby prévu en février prochain.

Mise à jour

Le stade d’Honneur à Oujda abritera, aujourd’hui à partir de 14h30, le match en retard devant opposer la RSB au FUS pour le compte de la cinquième journée du championnat national de football, Botola Maroc Telecom D1.
L’équipe berkanie, auteure de trois victoires d’affilée devant de coriaces adversaires, aura à cœur d’aligner un quatrième résultat positif face à une formation rbatie qui peine à retrouver la bonne cadence et qui reste sur un nul blanc à domicile face à l’Olympique de Safi.

Mohamed Bouarab
Mercredi 20 Décembre 2017

Lu 903 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés