Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hommage aux soldats marocains tombés en Belgique

Commémoration du 78ème anniversaire de la bataille de Gembloux-Chastre




La nécropole nationale de Gembloux-Chastre.
La nécropole nationale de Gembloux-Chastre.
Une cérémonie commémorant le 78ème anniversaire de la bataille de Gembloux-Chastre a été organisée, dimanche, à la nécropole nationale militaire française de Chastre (40 km au sud de Bruxelles), où reposent des centaines de soldats marocains tombés lors de combats livrés sur le champ de bataille en 1940 contre les troupes nazies.
La cérémonie s'est déroulée en présence du Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération, Mustapha El Ktiri, de l'ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur, de diplomates, d'élus et de nombreuses personnalités.
Les personnalités ayant pris part à cette cérémonie de mémoire et de recueillement ont rendu un vibrant hommage aux tirailleurs marocains qui ont combattu aux côtés de leurs frères d'armes français contre les nazis, saluant l’héroïsme de ces soldats qui ont réussi à ralentir l'avancée allemande de façon inespérée à la faveur de leur courage, de leur détermination et de leur engagement infaillible.
Ils ont aussi appelé à perpétuer l'oeuvre de ces hommes braves et vaillants qui ont vécu ensemble dans la cohésion et le respect mutuel sans distinction de religion ou d'origine et qui sont morts ensemble dans la dignité, et ce en luttant contre les préjugés, l'ignorance et l’égoïsme et en transcendant les différences et les méconnaissances.
Dans ce sens, le ministre d’Etat belge, André Flahaut, a souligné l'impératif d'agir pour que les actes héroïques de ces soldats ne tombent pas dans l'oubli et pour que leurs sacrifices "ne soient pas vains", relevant qu'il "faut refuser de devenir une majorité silencieuse devant tous ces mouvements obscurs et oublieux de notre histoire".
Dans une déclaration à la MAP, il a affirmé qu'"il est très important dans cette période trouble, où les discours de haine s’amplifient sans cesse, de rappeler que des soldats étrangers sont venus nous défendre face aux envahisseurs et se sont sacrifiés pour notre liberté".
Pour lui, il est nécessaire de "mettre l'accent sur tout ce qui rappelle ces événements et faire en sorte qu'on contribue positivement au vivre-ensemble".
De son côté, le Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération, Mustapha El Ktiri, a insisté dans une déclaration similaire sur la nécessité d'entretenir le souvenir des actes héroïques accomplis par les soldats marocains qui avaient combattu lors de la deuxième guerre mondiale aux côtés des forces alliées, à l'appel de feu S.M Mohammed V.
Ces hommes ont, au prix de leur vie, défendu les valeurs de dignité, de paix, de fraternité et du droit à l'existence, a-t-il souligné en notant que cette commémoration se veut une occasion de transmettre ces valeurs aux générations montantes et de leur faire découvrir un pan important de la mémoire historique partagée entre le Maroc et l'Europe.

Mardi 15 Mai 2018

Lu 695 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés