Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hervé Renard : Se faire éliminer au premier tour du Mondial serait une déception




Pour Hervé Renard, les choses sont bien claires en ce qui concerne la participation du Onze national au Mondial russe l’été prochain. Dans un entretien accordé au site «labeautedufootball.fr», le sélectionneur national a fait savoir que quitter la compétition d’entrée «serait une déception».
« Je suis un compétiteur et se faire éliminer au premier tour serait une déception. Après en dehors des mots, montrer un visage intéressant le jour J. Un beau visage de l’équipe marocaine », a-t-il indiqué.
En héritant de l’un des groupes les plus relevés du tournoi, Hervé Renard a affirmé qu’il se méfiera au plus haut point de l’Espagne et du Portugal, respectivement champions du monde en 2010 et d’Europe en 2016. Annonçant que «ce sera deux matches où il faudra être à 100% », avant de préciser : «Sans oublier l’Iran qui vendra cher sa peau (…) C’est un adversaire à ne pas négliger au même titre que les deux autres».
Pour ce qui est des critères de sélection des internationaux, Hervé Renard, fort de sa longue expérience continentale, estime qu’il y a d’abord «les performances individuelles en club. Ensuite, le niveau du championnat dans lequel le joueur joue. Par exemple, je prendrais plus facilement un joueur évoluant en Italie où la tactique est plus présente qu’au Maroc. Enfin l’état d’esprit». Concernant ce dernier point, le double lauréat de la CAN avec la Zambie et la Côte d’Ivoire, a déclaré qu’  «être très bon ne suffit pas. Il faut avoir un état d’esprit collectif pour intégrer la sélection sinon ça ne m’intéresse pas. Il faut avoir un mental pour porter le maillot de l’équipe nationale. Mais le critère numéro un reste cependant la qualité du joueur ».
A propos de son choix des joueurs après la tenue au Maroc du CHAN 2018 que l’EN des locaux a fraîchement remporté avec brio, Hervé Renard a souligné qu’ «il y a des joueurs qui se sont révélés. Nous les connaissons déjà mais on se posait la question de savoir s’ils pourraient résister à la pression de porter le maillot du Maroc devant 40.000 spectateurs (…) Certains viendront avec nous pour le prochain rassemblement en mars », mois marqué par deux dates FIFA durant lesquelles le Onze marocain affrontera en amical la Serbie et l’Ouzbékistan.  
L’équipe nationale, qui a retrouvé la plus prestigieuse des compétitions de la FIFA après deux décades d’absence, entamera la Coupe du monde le 15 juin du côté de Saint-Pétersbourg face à l’Iran, avant de croiser le fer, cinq jours plus tard (20 juin) à Moscou, avec le Portugal. Le dernier match de la phase de poules est prévu le 25 dudit mois à Kaliningrad face à la redoutable sélection espagnole et son armada de stars.
Il convient de rappeler que la sélection marocaine, s’est qualifiée au Mondial après avoir terminé en pole position de son groupe, devant la Côte d’Ivoire, le Gabon et le Mali.

 

M.Bouarab
Mercredi 7 Février 2018

Lu 925 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés