Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki reçoit Maria Del Carmen Bautista Peláez




Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a reçu mardi Maria Del Carmen Bautista Peláez, présidente du groupe d'amitié parlementaire Mexique-Maroc à la Chambre des députés qui effectue une visite d’amitié et de travail au Maroc à la tête d'une importante délégation.
Il a, en l’occasion, loué la profondeur des relations historiques entre le Maroc et le Mexique, précisant que ces deux pays partagent l'héritage de la civilisation andalouse et que leurs relations bilatérales se sont développées qualitativement depuis la visite historique de S.M le Roi au Mexique en 2004, et celle du président mexicain au Maroc en 2005, ajoutant qu'il y a un intérêt croissant réciproque pour ce qui se passe dans l’un et l’autre des deux pays.
Il a, par ailleurs, mis en relief la convergence des points de vue des deux pays sur de nombreuses questions internationales vitales dont celles de la migration et du changement climatique, en déclarant que «le Maroc poursuit une politique à dimension humanitaire dans le domaine de la migration et qu’il est à l'avant-garde des pays qui adhèrent aux résolutions de l'ONU concernant la réponse à apporter à la problématique du changement climatique».
Concernant la question de notre intégrité territoriale, il a souligné que "le monde considère aujourd’hui la sécurité et la stabilité comme des priorités absolues et que le temps de la Guerre froide au cours de laquelle est né le conflit artificiel sur le Sahara marocain est révolue depuis longtemps". Dans le même contexte, il a rappelé les résolutions pertinentes sur le sujet ainsi que le Plan d’autonomie comme solution réaliste et crédible visant à surmonter le blocage des efforts onusiens visant à régler ce différend, soulignant qu'un nombre croissant de pays d'Amérique centrale et du Sud, des Caraïbes, d’Afrique et du reste du monde sont devenus favorables à la position marocaine après avoir pris connaissance des détails du dossier et de la réalité de la situation dans la région.
Au niveau parlementaire, le président de la Chambre des représentants a invité son homologue mexicain à effectuer une visite de travail dans notre pays pour institutionnaliser les relations entre les deux institutions législatives et explorer les moyens de hisser les relations bilatérales à un niveau supérieur que celui de la coopération et des concertations.
Pour sa part, Maria Del Carmen Bautista Pelaez a souligné que les relations entre les deux pays "traversent une phase très importante" et rappelé l’importante participation du président de la Chambre des représentants, en 2018 et sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à la cérémonie d'investiture du président mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador. « Nous aspirons à renforcer les relations entre nos deux pays, nous considérons le Maroc comme la porte d'entrée vers l'Afrique, et il y a beaucoup à apprendre du Maroc », a-t-elle déclaré en appelant à une intensification de la coopération parlementaire entre les deux Chambres, déclarant  que "cette réunion n'est qu'un début et nous avons une forte volonté de renforcer les relations entre nos deux pays".

Jeudi 16 Janvier 2020

Lu 1159 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif