Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grand ratage d’ un petit Raja à Rome


Grand ratage d’ un petit Raja à Rome
Cinglante défaite du Raja, samedi au stadio olimpico de Rome, devant l’AS Roma par 5 buts à 0 au titre d’un match amical qui a mis à nu une réalité cruelle de différence de niveau : Un tout petit Raja qui peinait à faire le jeu et une équipe romaine qui, sans trop appuyer sur le champignon,  est parvenue à scorer avec une aisance déconcertante.

La formation italienne, drivée par le célébrissime coach José Mourinho, a pu, comme précité, trouver le chemin des filets à cinq reprises et l’addition aurait pu être beaucoup plus salée si les cages des Casablancais n’étaient pas gardées par un Anas Zniti qui a pu intercepter quelques ballons, sans omettre que sur d’autres actions, les locaux ont joué de malchance.

Les buteurs lors de cette confrontation à sens unique ont été Eldor Shomurodov (17e), Gianluca Mancini (20e), Henrikh Mkhitaryan (48e), Carles Perez (85e) et Borja Mayoral (89e).
Ce n’est pas uniquement le score-fleuve qui fait mal mais aussi la prestation des joueurs alignés par l’entraîneur Lassad Chabi. D’aucuns ne manqueraient pas de justifier cette piètre performance par l’atmosphère tendue  qui règne dans la demeure, traduite par le fait que l’équipe ne s’était pas préparée comme il se doit après avoir boycotté deux séances d’entraînement  en signe de protestation contre le non règlement de salaires et primes antérieurs. Sauf que ces « justifs » à eux seuls ne peuvent suffire pour expliquer cette déroute. N’en déplaise à nous autres qui nous nous obstinons à porter le joueur local aux nues, à chercher à faire de lui ce qu’il n’est absolument pas.

Fort heureusement que notre football peut compter sur une diaspora et un bon nombre de joueurs d’ailleurs capables de tenir la dragée haute à leurs homologues qui évoluent au haut niveau. Et ce ne sont ni les sélectionneurs marocains ni ceux d’autres nationalités qui diront le contraire et qui tâchent de former les ossatures des EN par des internationaux en provenance de championnats européens.

Bref, pourvu que cette lourde défaite n’affecte pas outre mesure le moral de l’effectif rajaoui appelé samedi prochain à disputer, au Complexe Moulay Abdellah de Rabat, la finale de la Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions, contre le club saoudien d’Al Ittihad de Jeddah.

Mohamed Bouarab

Libé
Dimanche 15 Août 2021

Lu 1434 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Mondial biennal: La Fifa convoque un sommet

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Ligue des champions: Ronaldo libère Manchester

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Classement FIFA: L’EN dans le Top 30

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS