Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Finale de la Ligue des champions

La CAF attend la décision du TAS




Finale de la Ligue des champions
Le président de la CAF Ahmad Ahmad a annoncé jeudi que son instance allait attendre la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) pour acter le sort de la finale polémique de la Ligue des champions africaine entre l'Espérance sportive de Tunis et le Wydad de Casablanca.
"Les deux clubs n'ont pas voulu de notre solution à l'africaine, c'est-à-dire consensuelle, parce qu'ils ont commis des fautes. Nous sommes dans une période de réformes, nos textes ne sont pas encore réajustés pour trancher ce genre de choses. C'est pour ça qu'on est obligé d'être flexible", a déclaré le dirigeant malgache depuis Le Caire, au lendemain d'une réunion du comité exécutif.
"On attend la décision du TAS prochainement et on agira en fonction de celle-ci", a-t-il poursuivi.
Le TAS doit rendre sa décision d'ici le 31 juillet sur ce match qui a porté atteinte à l'image du football continental.
Le 31 mai, les joueurs du Wydad Casablanca ont décidé de ne pas terminer le match pour protester contre une panne de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) qui aurait dû leur valider un but. Le trophée a été remis par la suite aux Tunisiens.
Mais début juin, à l'issue d'une réunion d'urgence du comité exécutif à Paris, la CAF a choisi de faire rejouer cette rencontre polémique, sur terrain neutre après la CAN. Cette annonce, inédite, n'a satisfait aucun des deux clubs, qui réclament chacun la coupe devant la justice.
Dans son appel, le Wydad "a sollicité, à titre principal, que la décision attaquée soit annulée et que le titre de vainqueur de la Ligue des champions 2018/2019 ainsi que la prime en cas de victoire lui soient attribués", indique le TAS. Quant à l'EST, elle demande, également à titre principal, que la décision du Comité exécutif "soit déclarée nulle et non avenue, d’être ainsi déclarée vainqueur de la Ligue des champions de la CAF 2018/2019, de pouvoir conserver le trophée et les médailles décernés le 31 mai 2019 et d’ordonner à la CAF le paiement de la prime allouée au vainqueur"
Disputée au stade olympique de Radès (banlieue de Tunis), cette finale avait connu une fin chaotique suite à l’injustice dont l’arbitre de la rencontre, le Gambien Bakary Gassama, s’est rendu coupable en refusant d’accorder le but égalisateur du WAC inscrit par Walid Karti à la 59ème minute pour un supposé hors-jeu sans qu’il y ait possibilité de recourir à la VAR défaillante pour en confirmer la parfaite régularité. Le WAC, qui avait concédé le nul lors de la finale aller (1-1) disputée à Rabat, était alors mené au score (1-0) suite à un but marqué à la 41ème minute par Youssef Belaili. Après une longue interruption, le referee a estimé que l’EST pouvait être proclamée vainqueur.
La confusion autour de ce match a poussé l'instance à changer le système: à partir de 2020, les finales de la C1 se joueront sur un match unique. Un appel d’offres sera lancé pour désigner les villes hôtes de ces rencontres, selon une source proche de l’organisation, sachant qu’une finale en un seul match concernera aussi dès la saison prochaine la Coupe de la Confédération.

Libé
Samedi 20 Juillet 2019

Lu 1429 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com