Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Encore raté pour City et Guardiola !


Libé
Jeudi 5 Mai 2022

Encore raté pour City et Guardiola !

Eliminé mercredi par le Real Madrid en demi-finale (4-3, 1-3 a.p.), Manchester City voit une nouvelle fois la Ligue des champions lui échapper. Un sixième échec en autant de saisons sous les ordres de Pep Guardiola, aujourd'hui maudit dans cette compétition qu'il dominait hier.

Vainqueur de la C1 en 2009 et 2011 avec le Barça, le Catalan a connu depuis quelques ratés célèbres, auxquels vient s'ajouter la désillusion subie mercredi au stade Santiago-Bernabeu.

Et c'est un crève-coeur aussi pour les propriétaires émiratis de City, arrivés en 2008: malgré cinq -- et peut-être bientôt six -- titres de champion d'Angleterre, deux Coupes d'Angleterre et six Coupes de la Ligue glanés depuis le rachat du club, le sacre continental les fuit encore.

La saison avant l'arrivée de Guardiola, City avait déjà réussi une incursion dans l'élite européenne en atteignant la demi-finale de la Ligue des champions en 2016, butant sur le Real Madrid de Zinédine Zidane.

Lors de deux matches ternes, les Madrilènes n'avaient dû leur qualification (0-0, 1-0) qu'à un but contre son camp de Fernando (20e) lors du retour à l'Etihad.

Pour sa première saison en Angleterre, Pep échoue en huitième face à Monaco où se révèle un certain Kylian Mbappé. Un match aller fou, à l'Etihad, se termine sur un score de 5-3 plus ouvert qu'il n'y paraît.

Au retour, Benjamin Mendy tape dans l'oeil de City en donnant deux passes décisives en première période et si un but de Leroy Sané remet City devant (71e), six minutes plus tard, une tête de Tiémoué Bakayoko donne la qualification aux Monégasques, à la faveur des buts à l'extérieur (3-5, 3-1).

Arrivé cette fois en quart, c'est un duel 100% anglais face à la force montante, Liverpool, qui attend City.

Pep dit et répète à qui veut l'entendre à quel point il craint la triplette d'attaque des Reds. Une peur justifiée: Liverpool survole l'aller (3-0) et gagne aussi au retour (2-1), 4 des 5 buts étant signés Mohamed Salah (deux fois), Sadio Mané et Roberto Firmino.

Nouveau quart de finale, nouveau duel anglais, nouvelle désillusion, face à Tottenham. A l'aller (défaite 0-1), Kevin de Bruyne et Leroy Sané restent sur le banc jusqu'à la 89e minute, Sergio Agüero rate un penalty, Harry Kane se blesse, mais Ederson laisse filer sous son ventre une frappe de Son Heung-min.

Match beaucoup plus ouvert au retour avec un score de 2-2 au bout de 11 minutes de jeu. City parvient à se hisser à 4-2, qualification virtuelle en main, quand la VAR s'en mêle.

Elle valide un but de la hanche de Fernando Llorente (4-3, 73e) avant de refuser, dans le temps additionnel, le but de la qualification à Raheem Sterling pour un hors-jeu d'Agüero, le passeur décisif, sous les yeux exorbités d'un Guardiola incrédule.

Dans une édition chamboulée par le Covid-19, en quart de finale, Guardiola a l'idée saugrenue de copier le 3-5-2 des Lyonnais et se fait prendre deux fois en contre avant que Sterling ne rate une énorme occasion à 5 minutes de la fin.

Moins de 60 secondes plus tard, Moussa Dembélé règle définitivement l'affaire (3-1) et qualifie Lyon.

Cette fois, Guardiola avait tout bien fait en restant fidèle à sa ligne et atteint face à Chelsea sa première finale depuis 2011.

Mais contre toute attente, il décide de se passer de milieu récupérateur pour ce match...

Dans une rencontre très fermée, Chelsea trouve la faille avant la pause par Kaï Havertz, en contre (1-0, 42e) et City perd de Bruyne à l'heure de jeu, durement blessé au visage.

Jusqu'à la 90e minute de la demi-finale retour face au Real, City pense tenir sa place en finale grâce à un match aller spectaculaire mais gagné (4-3), et à une manche retour bien embarquée (1-0 après 89 minutes).

Mais Rodrygo surgit avec un doublé fou (90e, 90e+2), et Karim Benzema, sauveur madrilène, éteint les Citizens sur penalty (95e) en prolongation (3-1). Les regrets des Skyblues sont à la hauteur du scénario fou de la confrontation.



Lu 569 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS