Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dur, dur sera le retour pour le WAC et l’IRT en compétition africaine




Houcine Ammouta s’en est pris à ses attaquants

La phase de poules ne serait pas acquise d’avance pour le Wydad qui a beaucoup souffert avant de surclasser, samedi au Complexe Moulay Abdellah à Rabat, la formation gabonaise de CF Mounana sur le court score de 1 à 0, et ce pour le compte du match aller des seizièmes de finale de la Ligue africaine des clubs champions.
Une victoire qui a tardé à se dessiner en dépit d’une nette domination des Rouges et d’une infériorité numérique du côté de l’équipe de Mounana qui a dû jouer pratiquement tout le match à dix, après l’expulsion d’un de ses joueurs pour cumul de cartons jaunes.
Les Wydadis, poussés par leurs supporteurs ayant rencontré quelques difficultés à accéder au stade, parvenaient avec une aisance déconcertante à atteindre le camp adverse mais ont excellé dans le ratage d’occasions toutes faites. C’est ce qui a d’ailleurs été relevé par le coach wydadi, Houcine Ammouta, lors de la conférence de presse d’après-match, s’en prenant à sa ligne d’attaque qui avait tout fait sauf l’essentiel : marquer des buts.
Et il a fallu attendre les dernières minutes de la partie (83è) pour que les Casablancais débloquent la situation grâce à un but de Willem Jebbor sur une action savamment construite. 
Le match retour prévu samedi prochain s’annonce délicat pour le Wydad, demi-finaliste de la précédente édition et qui entretient l’espoir légitime d’aller le plus loin possible cette année dans cette C1 continentale. L’équipe s’envolera ce mardi à Libreville où elle élira son camp de base en vue de préparer cette confrontation que les partenaires d’Achraf Bencharki sont acculés de négocier avec intelligence. 
A ce propos, Houcine Ammouta a souligné que «lors de ce match retour, le WAC est tenu de scorer dès les premières minutes de jeu», un but qui devra sans aucun doute contenir la fougue de l’adversaire, leader après dix manches du championnat gabonais et qui ne manquera sûrement pas de jouer à fond ses chances.
A noter que le second représentant du football national en cette Ligue des champions, le FUS, devait affronter hier au stade Menzeh à Tunis le club libyen d’Ahly Tripoli.
En ce qui concerne la Coupe de la CAF, et pour le compte du match aller des seizièmes de finale, l’IRT a concédé le pas, samedi au stade 28 Septembre à Conakry, devant l’équipe guinéenne d’AS Kaloum (1-0).
Au match retour programmé le 18 courant au Grand stade de Tanger, l’IRT n’aura d’yeux que pour remonter ce retard en vue de poursuivre sa campagne continentale, tout comme le MAS qui devait accueillir hier à Fès les Ivoiriens du Sporting club de Gagnoa.
Mohamed Bouarab

Mohamed Bouarab
Lundi 13 Mars 2017

Lu 896 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs