Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation

Un fonctionnaire de police exerçant à la préfecture de police de Casablanca a été contraint, jeudi, de faire usage de son arme de service pour neutraliser un individu aux multiples antécédents judiciaires, objet de plusieurs avis de recherche pour menace, vol et trafic de drogue, ayant mis en danger la vie des agents de police, à l'aide de deux machettes et d'une bouteille de gaz de petite taille.
Une patrouille de police, relevant de l'arrondissement "Sour Jdid" à l'ancienne médina, est intervenue pour arrêter le suspect, qui a opposé une résistance farouche et tenté d'agresser les agents de police, en brandissant deux machettes et une bouteilles de gaz de petite taille, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
La même source précise que le policier a été contraint de tirer quatre balles, deux de sommation et les deux autres ayant touché les membres inférieurs de l'intéressé. Le suspect a tenté de s'abriter dans sa maison, juste avant d'être arrêté par la patrouille de police, appuyée par des membres du service préfectoral de la police judiciaire, qui ont réussi à saisir les armes blanches et la bouteille de gaz, poursuit le communiqué.
L'intéressé a, ensuite, été transféré à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires, en attendant de le soumettre à l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire et les actes criminels qui lui sont reprochés, conclut le communiqué.

Education
Fermeture d'un
institut privé


Les autorités locales de Casablanca ont procédé à la fermeture d'un institut privé et ses annexes du fait qu'il ne dispose pas des autorisations requises délivrées par le département de tutelle, a annoncé le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
Dans un communiqué, le ministère a souligné que la fermeture de l'Institut El Mehdi Maniar et ses annexes à Casablanca intervient dans le cadre des opérations de suivi et de contrôle effectuées par les commissions provinciales mixtes des établissements privés et des centres d'enseignement de langues dans différentes régions.
Soucieux de garantir les intérêts des élèves et de leurs familles, le ministère de l'Education nationale va intensifier les actions de suivi et de contrôle et prendra les mesures qui s’imposent à l'encontre des contrevenants, selon la même source.

Samedi 26 Janvier 2019

Lu 325 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com