Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation

Les éléments de la sûreté nationale à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca ont arrêté, mardi, un ressortissant franco-algérien, objet d'un mandat d'arrêt international émis par les autorités judiciaires françaises pour financement du terrorisme, constitution d'une bande criminelle et apologie d'actes de terrorisme.
Le mis en cause, 36 ans, a été appréhendé à son arrivée à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca en provenance de l'Algérie, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que le prévenu a été soumis aux procédures d'arrestation après que l'opération de pointage a révélé qu'il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international des autorités judiciaires françaises depuis le 22 avril 2016.
Le prévenu a été placé en garde à vue conformément à la procédure d'extradition, souligne le communiqué, ajoutant que le bureau central national relevant de la DGSN a informé les autorités françaises de cette arrestation.
Cette opération s'inscrit dans le cadre des efforts intenses déployés par les services de la sûreté nationale en vue de renforcer les mesures de contrôle sécuritaire aux postes-frontières du Royaume et les mécanismes de coopération sécuritaire internationale, en matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transfrontalier, conclut le communiqué.

Démantèlement

Le Bureau central d'investigations judiciaires, relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national, a démantelé mercredi une cellule terroriste composée de 13 éléments, dont deux ex-détenus, âgés de 22 à 44 ans, actifs dans les villes de Kelâa des Sraghna, Salé, Casablanca et Mohammedia, et ce dans le cadre de la lutte contre les menaces terroristes liées à l'organisation dite "Etat islamique".
Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, cette opération s'est soldée par la saisie d'appareils électroniques, d'armes blanches, de cagoules, de livres faisant l'apologie de l'idéologie extrémiste, d'un manuscrit d'allégeance au prétendu calife de Daech et d'une lettre manuscrite sous forme de testament incitant au meurtre.
Les premières investigations ont montré que les éléments de cette cellule, affiliés à Daech, ont adhéré à la propagande de cette organisation terroriste et de ses discours extrémistes, tout en envisageant l'exécution d'opérations terroristes portant atteinte à la sécurité des personnes et à l'ordre public, selon son agenda destructeur, a fait savoir la même source.  Les suspects ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, conclut le communiqué.

Jeudi 24 Janvier 2019

Lu 356 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com