Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Arganier

L'examen des problématiques liées à la forêt d'arganier, au danger du sanglier et à la transhumance pastorale a été au centre d’une rencontre tenue mardi à Agadir avec des représentants du tissu associatif de la région Souss-Massa. 
Présidée par le wali de la région, Ahmed Hajji, et le président du conseil régional, Brahim Hafidi, la réunion s’est focalisée sur «les différents problèmes posés actuellement et qui ont fait l’objet de rencontres au niveau national, afin de passer en revue les moyens d’assurer la mise en œuvre efficiente de l’approche convenue pour y trouver des solutions».
Selon un communiqué de la wilaya d’Agadir, les sujets évoqués portent sur l’organisation de l’activité de pâturage, la protection des habitants et leurs biens contre le sanglier, la préservation des propriétés et la protection des ayants droit. 
L’accent a été mis à cet égard sur l’importance de mettre en œuvre les initiatives à même de répondre aux revendications dans le cadre d’une « approche concertée et de la confiance mutuelle». 
Cette rencontre a été également dédiée à l'examen des moyens de mettre en œuvre la loi 13-113 relative à l'organisation de la transhumance pastorale.

Voiture marocaine
propulsée à l'énergie solaire


Une équipe d'étudiants de l’École nationale supérieure des mines de Rabat (ENSMR) planche sur un projet de construction d'une voiture propulsée à l'énergie solaire baptisée "Eleadora 2", le premier du genre au Maroc.
Ce véhicule qui sera le premier du genre dans le Royaume constituera la voiture solaire la plus performante à l'échelle de l'Afrique du Nord et permettra au Maroc de concourir en 2019 au Bridge Stone World Solar Challenge en Australie, l'une des plus importantes courses internationales de voitures propulsées à l'énergie solaire, indique-t-on auprès de l’établissement.
Le projet "Eleadora 2" va voir le jour grâce à la confiance et au soutien de plusieurs partenaires de l’Ecole, notamment pour la mise au point du châssis et du fibre de carbone pré-imprégné nécessaire pour la construction de la coque.
"Pour un rendement meilleur et une performance assez remarquable, les cellules photovoltaïques de la voiture ont été commandées chez une société de référence dans le cadre d’une fluctuante collaboration exceptionnelle avec le groupe Total", ajoute-t-on de même source. 

Jeudi 13 Décembre 2018

Lu 392 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com