Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation 

Un officier de police exerçant à la préfecture de police d'Oujda a été contraint d'utiliser jeudi matin son arme de service pour neutraliser deux individus, qui étaient en état d’ébriété avancée et qui menaçaient la vie d’une fille et des agents de sûreté à l’aide d’une arme blanche.
Selon les éléments préliminaires de l’enquête, les services de sûreté ont reçu un appel téléphonique alertant que deux individus ont agressé une fille sur la voie publique qui était en leur compagnie à bord d’une voiture, ce qui a nécessité l’intervention des éléments de police pour neutraliser les mis en cause, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
La même source précise que l’un des prévenus a brandi une machette à l'encontre des agents de police en tentant de les agresser, et que l'autre complice a voulu les percuter avec un véhicule, relevant que l'officier de police a dû tirer trois balles de sommation ayant permis de libérer la jeune femme, qui était aussi en état d’ébriété avancée et qui souffrait de contusions suite à son agression par les deux individus. Ces derniers ont réussi à prendre la fuite, selon le communiqué.
Les recherches ont été intensifiées pour appréhender les deux mis en cause qui ont été identifiés, souligne la DGSN, notant que l’expertise a révélé que le véhicule utilisé dans l’agression portait des plaques d'immatriculation falsifiées.
La fille a été placée sous surveillance médicale à l’hôpital alors que l’enquête se poursuit pour élucider les circonstances de cette affaire, conclut la même source.

Trafic 
de drogue 


Le service préfectoral de la police judiciaire de Fès a arrêté, jeudi, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, un sexagénaire suspecté d'être impliqué dans une affaire liée au trafic de drogue et de psychotropes.
Le mis en cause (67 ans) a été interpellé à son arrivée à la gare routière de Fès à bord d'un autocar en provenance d'une ville du Nord du Royaume, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que les opérations de fouilles ont permis la saisie en sa possession de 1.840 comprimés de type ecstasy.
Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Libé
Samedi 8 Décembre 2018

Lu 144 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés