Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Disparition de Sala : Des débris d'avion retrouvés sur une plage française




Disparition de Sala : Des débris d'avion retrouvés sur une plage française
Une avancée, avant les hommages en soirée: des débris de deux sièges provenant "probablement" de l'avion disparu qui transportait le footballeur argentin Emiliano Sala ont été retrouvés sur une plage française, et des recherches sous-marines vont être lancées pour retrouver l'épave, ont annoncé mercredi les enquêteurs britanniques.
Cette découverte, la première depuis la disparition de l'avion lundi 21 janvier, intervient alors que des hommages à Sala étaient programmés mercredi en soirée à Nantes, son ancien club, lors d'une rencontre de Ligue 1.
"Après un examen préliminaire, nous avons conclu qu'il est probable que les coussins proviennent de l'avion disparu", a indiqué le Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) dans un communiqué.
Ces débris ont été retrouvés sur une plage de la commune de Surtainville, dans le département de la Manche (nord-ouest). Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), l'autorité responsable de la sécurité de l'aviation civile en France, a transmis ces informations à l'AAIB lundi.
Une habitante de Surtainville, Josette Bernard, a raconté à l'AFP comment lors d'une balade sur les rochers, le long d'une plage de plusieurs kilomètres face aux îles anglo-normandes, elle a trouvé "un morceau gris qui arrivait avec les vagues", "un dossier de siège", puis a alerté la gendarmerie. "Je l'ai pris, je l'ai soulevé, je l'ai regardé, il n'était pas du tout abîmé. Je l'ai remonté (...) et j'ai appelé la gendarmerie", a-t-elle raconté.
Une autre personne a indiqué à l'AFP avoir également retrouvé des débris et transmis des photos à la gendarmerie.
Le procureur de Cherbourg a confirmé auprès de l'AFP que "c'est samedi que des éléments de siège ont été retrouvés".
Emiliano Sala, 28 ans, et David Ibbotson, le pilote, voyageaient à bord d'un monomoteur Piper PA-46-310P Malibu qui a disparu des radars le soir du 21 janvier au-dessus de la Manche, à une vingtaine de kilomètres au nord de l'île de Guernesey.
Les deux hommes étaient partis de Nantes, où l'attaquant évoluait jusque-là, et devaient rejoindre Cardiff (Pays de Galles), ville du club avec lequel il venait de s'engager.
L'AAIB a également annoncé vouloir entreprendre des recherches sous-marines, avec un sonar à balayage latéral, pour retrouver l'épave de l'avion dans une zone d'environ 13 kilomètres carrés.
"Nous avons chargé un navire de contrôle spécialisé de sonder les fonds marins pour tenter de localiser et d'identifier d'éventuels débris de l'avion", ont précisé les enquêteurs.
En raison des conditions météorologiques, cette mission de recherche doit commencer "à la fin de la semaine", et durer "jusqu'à trois jours".
L'AAIB a expliqué être "en liaison étroite avec les personnes impliquées" pour "maximiser les chances de localiser l'épave", alors que des recherches privées devaient aussi être entreprises pour tenter de retrouver l'appareil disparu.
"Nous ne pouvons rien garantir, nous ne pouvons pas garantir que nous retrouverons l'avion mais nous avons bon espoir", avait déclaré lundi l'océanographe David Mearns, spécialiste de recherche d'épaves en mer.
Un navire équipé de sonars et d'un véhicule sous-marin téléguidé est préparé dans le port de Southampton. La mer est profonde d'environ 65 mètres dans la zone de recherche, 110 mètres à son maximum, selon lui. "La famille est déterminée à trouver les réponses qu'elle n'a pas", avait insisté le dirigeant de la société Bluewater Recoveries.
La famille d'Emiliano Sala avait annoncé samedi qu'elle allait poursuivre les recherches pour tenter de le retrouver grâce aux fonds récoltés par une cagnotte en ligne, après l'arrêt jeudi des opérations de secours coordonnées par la police de Guernesey. Celle-ci jugeait "infimes" les chances de survie du joueur et de son pilote.

Vendredi 1 Février 2019

Lu 246 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19