Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De la joie à l'ouverture du premier cinéma pour personnes autistes au Venezuela


Libé
Jeudi 15 Septembre 2022

De la joie à l'ouverture du premier cinéma pour personnes autistes au Venezuela
"Nous sommes allés au cinéma!", se réjouit María Antonia Díaz alors qu'elle entre dans une salle de cinéma à Caracas avec son fils Alfonso, diagnostiqué autiste, le premier espace adapté pour les personnes atteintes de cette maladie au Venezuela. Cette mère de 44 ans est ravie d'avoir un espace récréatif pour son fils de huit ans. "Pour les parents d'enfants autistes, devoir sortir est parfois très compliqué", confie-t-elle avant la projection d'un film d'animation. La salle Cinex a ouvert cette semaine et proposera des films préalablement étudiés par des spécialistes qui évalueront si le contenu est adapté, puisque des scènes très violentes peuvent troubler. Le son et l'éclairage ont été adaptés, du fait que des bruits forts, des couleurs très frappantes ou très sombres peuvent encore troubler ces spectateurs. La salle, située dans un centre commercial dans l'est de Caracas, dispose d'un écran avec un éclairage tamisé et un son modéré. Une "zone de sécurité" a été conçue pour isoler ou calmer un spectateur en cas de crise. Il s'agit du premier espace récréatif adapté aux personnes autistes et trisomiques, affirment les organisations à l'origine de cette initiative, Fundación Asperger de Venezuela (Fundasperven) et Asodeco, consacrées à l'inclusion des personnes souffrant d'un handicap mental. Ces personnes "doivent se rendre dans des lieux qui ne sont pas adaptés à leurs besoins et Cinex a préparé son personnel pour prendre soin de ces personnes", explique la présidente d'Asodeco, Sonia Rojas, lors d'une conférence de presse. La discrimination des personnes handicapées est interdite par la loi au Venezuela. C'est la norme d'accorder une attention prioritaire à ces groupes et de les exonérer d'une partie du droit d'entrée dans les lieux publics. Chez Cinex le prix du billet pour ce public particulier est d'ailleurs de 3 dollars, contre 5 dollars en général. "Espérons que cette adaptation réalisée par Cinex sera répétée non seulement dans les salles de cinéma mais dans n'importe quel autre endroit", dit Mme Rojas. María Antonia raconte comment avant, par exemple, elle devait faire une demande spéciale au cinéma pour emmener Alfonso voir un film. "J'ai dû y aller une semaine avant pour parler au responsable, lui dire que je souhaitais me rendre avec mon fils, qu'ils devaient faire baisser la clim, qu'ils ne mettent pas le son très fort, etc." Mais il y a aussi des parents qui s'abstiennent d'emmener leurs enfants au cinéma. Luis Toledo est allé pour la première fois au cinéma avec son fils Luis David, 6 ans. Il a été diagnostiqué avec des difficultés d'apprentissage mais dans cette salle, il a l'air heureux. "Nous allons voir à quoi ressemble l'expérience, voir comment il réagit. Jusqu'à présent, il passe un bon moment", assure Toledo avec réserve, car son fils a des difficultés à se concentrer pendant de longues périodes et est donc conscient qu'il devra peut-être partir avant la fin du film. Une situation similaire rencontrée déjà par le fils de María Antonia. Ils ont dû partir plus tôt parce ce que quelque chose l'avait troublé. Désormais, les parents et les personnes atteintes d'une forme d'autisme demandent à être accueillis également dans d'autres lieux récréatifs comme des théâtres ou des restaurants. "C'est l'obligation de chacun de s'éduquer, d'apprendre, de comprendre et de les inclure car ils ont aussi des droits", souligne María Antonia.


Lu 244 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    





Flux RSS
p