Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

D’un tweet à l’autre : Départ imminent d’Hervé Renard




Apparemment, Hervé Renard passe pour maître de semer le doute concernant son avenir à la tête de l’équipe nationale de football. Il vient de le prouver de nouveau dans un tweet où il a tenu à remercier l’ensemble de son staff «pour le moment magique à jamais dans ma mémoire».
Un tweet qui tombe juste après des informations faisant état des conditions du  sélectionneur national pour rester aux commandes de l’EN. Et parmi lesquelles, il se laisse entendre qu’Hervé Renard souhaiterait mettre fin à sa collaboration avec certains cadres du staff technique dont le plus en vue est Mustafa Hadji qui a eu lors du Mondial un fâcheux incident avec le capitaine de l’EN, Mehdi Benatia  qui, sans le nommer, l’avait qualifié de «guignol». 
Il y a lieu de rappeler que c’est le deuxième tweet d’Hervé Renard après celui du 26 juin dernier, au lendemain de l’élimination de l’EN au premier tour du Mondial, où il s’était dit «très fier d’avoir été votre coach à tous pour cette Coupe du monde».
Partira, partira pas, c’est la question que se posent bon nombre de personnes tandis que les deux parties prenantes dans cette affaire, Renard et son employeur la FRMF, ne se sont pas encore officiellement prononcées. 
Le sélectionneur national, malgré la sortie de l’EN dès le tour inaugural, a préféré rester en Russie alors que la logique veut qu’il rentre avec le groupe et tienne une conférence de presse pour expliquer et évaluer la participation du Onze national dans cette Coupe du monde 2018. Quant à l’instance fédérale, dans l’attente d’un communiqué, l’on s’était habitué à son silence radio pour ces cas de figure. 
Devenu sélectionneur du Maroc en février 2016, Hervé Renard a vu son contrat après la CAN 2017 prolongé jusqu’en 2022 avec une revalorisation de son salaire mensuel qui est passé de 60.000 à 80.000 euros. En rempilant, le double vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations avec la Zambie en 2012 et la Côte d’Ivoire en 2015 devait conduire le Onze marocain vers de bonnes performances aux CAN 2019 et 2021 et surtout  vers une qualification aux phases finales du Mondial 2022 au Qatar.
Sauf que la trame de ce scénario pourrait subir des changements avec un probable départ imminent d’Hervé Renard annoncé depuis un moment un peu partout en Algérie, en Egypte et même du côté du Qatar. 
 

Mohamed Bouarab
Mardi 3 Juillet 2018

Lu 532 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Septembre 2020 - 20:56 WAC-Raja, un choc déterminant dans la course au titre

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:20 Tadej Pogacar bouscule l'histoire du Tour de France

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:19 Premier League: Liverpool mate Chelsea