Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chelsea s'accroche aux leaders




Chelsea a largement dominé Southampton (2-0) dimanche lors de la 10e journée de Premier League pour s'adjuger sa quatrième victoire de suite et rester accroché aux leaders Manchester City, Arsenal et Liverpool, tous trois vainqueurs samedi.
Au classement, les "Blues" dépassent Tottenham, auteur d'un troisième match nul consécutif samedi contre Leicester (1-1), et remontent à la 4e place (22 pts) à une longueur du trio de tête (23 pts).
Après les cartons des "Citizens" (4-0 à West Bromwich), "Gunners" (4-1 à Bournemouth) et "Reds" (4-2 à Crystal Palace), les hommes d'Antonio Conte avaient besoin de s'imposer pour rester en embuscade.
"Je suis ravi de cette performance, a expliqué le technicien italien. J'ai vu de l'engagement, du travail, avec ou sans le ballon. C'est notre quatrième match de suite sans prendre de but. C'est fantastique, mais c'est trop tôt pour nous considérer candidat au titre. Nous pouvons encore beaucoup nous améliorer."
"C'est encore trop tôt pour n'importe quelle équipe pour parler du titre, mais c'est important de rester proche du haut du tableau, a réagi de son côté le défenseur de Chelsea Gary Cahill, interrogé par Sky Sports. Nous voulons être en haut du classement, dans la course. Je ne vois personne s'échapper (en tête) cette saison."
Contre Southampton, les Blues ont bénéficié du travail d'un duo Eden Hazard-Diego Costa en grande forme.
Sur la côte sud de l'Angleterre, Chelsea a d'abord pris les devants grâce à un but du Belge en tout début de match (6). L'ancien protégé de Claude Puel à Lille s'est débarrassé facilement de la défense des "Saints" avant de placer un tir entre les jambes de Forster.
Diego Costa a doublé l'avance des Blues d'une fantastique frappe de 20 mètres (55), avant de manquer plusieurs occasions de tuer définitivement le match.
Les hommes de Claude Puel, eux, n'ont jamais trouvé la faille dans le dispositif de Conte. Ils ne sont pas les seuls: depuis que l'Italien est passé à une défense à trois, les Londoniens ont remporté leurs quatre matches... sans encaisser le moindre but.
Un peu plus tôt dans la journée, Everton était sorti de sa léthargie en battant West Ham (2-0) malgré un entreprenant Dimitri Payet.
Les "Toffees", qui n'avaient plus gagné depuis la mi-septembre, se sont relancés et restent accrochés aux places européennes (6e avec 18 pts).
Largement dominés en première période, ils ont renversé la situation grâce à une tête de Lukaku (50) et un but de Barkley (76).
Pour les "Hammers", qui restaient sur deux victoires 1-0 contre Crystal Palace puis Sunderland, et un succès en Coupe de la Ligue contre Chelsea, la défaite est rude. Les Londoniens descendent à la 16e place et n'ont que trois points d'avance sur la zone de relégation.
Lundi soir, Stoke devait recevoir Swansea dans un duel de mal classés pour clore la 10e journée.
 

Mardi 1 Novembre 2016

Lu 494 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés