Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chadli compare Mbappé à Messi




Kylian Mbappé? "Ce qu'il fait à son âge, je n'ai jamais vu ça, à part Lionel Messi", a affirmé dimanche Nacer Chadli, milieu de la Belgique, l'adversaire des Bleus en demi-finale du Mondial-2018 mardi à Saint-Pétersbourg.
Interrogé sur la différence de vitesse entre Mbappé surnommé "37 km/h" depuis un rush supersonique contre l'Argentine et lui-même, qui a été flashé à 31,5 km/h contre le Japon, le joueur de West Bromwich a répondu en plaisantant: "Je ne courais pas à fond".
Le défenseur de Barcelone Thomas Vermaelen a lui aussi été très élogieux envers l'étoile montante du Paris SG: "Tout le monde parle de Mbappé en ce moment, il fait un gros tournoi et avec sa qualité il peut changer le scénario d'un match".
"Ça ne va pas être facile ; ils ont aussi des joueurs qui peuvent sortir du banc et faire la différence, et Olivier Giroud aussi a des qualités", a-t-il encore expliqué. "J'oublie peut-être N'Golo Kanté qui est très important comme milieu défensif, mais pour ce qui concerne le joueur capable de changer un match, je dirais Mbappé".
Interrogé sur un éventuel plan de jeu pour contrer le jeune N.10 des Bleus, 19 ans, Chadli avait assuré plus tôt que les Belges n'avaient "pas encore parlé de comment on allait jouer contre la France, donc il n'y a pas encore de plan anti-Mbappé".
En tout cas, "quand tu bats le Brésil, tu ne dois plus craindre personne, tu dois respecter tout le monde ; ça c'est important pour un joueur de foot, mais si tu joues avec la crainte, tu ne peux rien faire", a dit le joueur de 28 ans.
Interrogé sur l'état d'esprit du groupe depuis la victoire contre le Brésil (2-1) en quarts de finale vendredi, Chadli a assuré qu'il y avait eu "beaucoup d'euphorie après le match, c'était vraiment beau, on a vu l'enthousiasme en Belgique à travers les vidéos qu'on nous a envoyées.
"Mais le jour d'après, il faut redescendre sur Terre, c'est le moment de préparer une demi-finale", a-t-il encore expliqué. "Tout le monde est fier, mais il faut savoir redescendre sur Terre parce que si tu es dans les nuages, tu n'es plus là".
Quant à la France, c'est une "équipe avec beaucoup de qualité ; ils sont costauds offensivement et défensivement", a-t-il encore expliqué. "Ils savent aussi jouer la contre-attaque, et ont beaucoup d'atouts".
Les deux hommes ont enfin été interrogés sur l'adjoint de leur sélectionneur Roberto Martinez, le champion du monde français Thierry Henry, que Chadli a promis de "commencer à chambrer à partir de maintenant" tandis que Vermaelen a "le sentiment qu'il est de notre côté".
Les deux joueurs sont en tout cas unanimes pour saluer "Titi": "Il apporte beaucoup d'expérience à l'équipe, notamment pour les attaquants", a expliqué Vermaelen.

Libé
Mardi 10 Juillet 2018

Lu 445 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19