Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Boudrika dans de beaux draps


Le Raja aurait-il été soulagé de gros millions de dirhams par son ex-président ?



Un scandale financier et non des moindres vient d’éclater dans la demeure rajaouie.  Cette fois-ci, c’est l’ex-patron des Verts, Mohamed Boudrika, qui se trouve au cœur de l’affaire, accusé du détournement de 35 millions de dirhams, somme versée par la FIFA au Raja suite à sa participation aux phases finales du Mondial des clubs disputées en 2013 au Maroc.
D’après une enquête réalisée par le quotidien Al Massae, un montant de 32.794.831.80 DH a été versé dans le compte du Raja, le 16 janvier 2014. Sauf que cinq semaines plus tard, ledit compte affichait un solde de 0 DH. Et la publication d’ajouter que durant cette période, Mohamed Boudrika a émis 81 chèques portant sa signature et celle du trésorier de l’époque, Youssef Amir, pour retirer 27 millions de dirhams en dehors des montants nécessaires au règlement des salaires des joueurs et des salariés du club.
Le flou dans cette opération réside dans le fait que sur 40 chèques émis, 29 ont été libellés au nom du président Boudrika et déposés dans son compte personnel ainsi que dans ceux de ses entreprises familiales. 
Selon la même source, la répartition des retraits était comme suit : 13 chèques d’une valeur de 5.070.000 DH en faveur de Mohamed Boudrika, 14 chèques d’un montant de 4.596.000 DH au profit de la société CH.Legal SARL, propriété de Mohamed Boudrika et Khalid Boudrika le père  ainsi que 2 chèques de 645.000 DH pour la société White Sand SARL, propriété de Mohamed Boudrika et Abdellah Boudrika, le frère.
Autre montant versé suscitant des interrogations est la coquette somme de 3 millions de dirhams déboursée en faveur de l’ex-entraîneur du Raja, M’Hamed Fakhir, deux mois après son limogeage du club  le 27 novembre 2013.
Un scandale qui survient à quelques jours de la tenue de l’assemblée générale du club et d’aucuns se demandent à quel point il devrait profiter au président actuel, Saïd Hasbane. Celui-ci a, contre toute attente, a réussi à convaincre les joueurs de l’équipe première à rejoindre le stage d’Ifrane après  leur avoir réglé une partie des montants dus tout en leur promettant de régler le reste incessamment.  En tout cas, d’après le site officiel du club, la toute dernière réunion entre les joueurs et le président s’est déroulée dans un climat serein et lesdits joueurs n’ont pas manqué de faire savoir qu’ils ne ménageront aucun effort, la saison prochaine, en vue de remporter des titres.
 

M.Bouarab
Lundi 24 Juillet 2017

Lu 742 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés