Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Avec Lewandowski, le Barça revient en force


Libé
Lundi 18 Juillet 2022

Avec Lewandowski, le Barça revient en force

Le Soulier d'Or bientôt au Barça ! Avec l'arrivée imminente du Polonais Robert Lewandowski, figure offensive du Bayern Munich depuis huit ans et meilleur buteur du continent, le FC Barcelone continue de se renforcer avec l'ambition de revenir sur le devant de la scène européenne.

Le transfert de l'été ? Alors que les négociations s'éternisaient depuis des semaines, les deux clubs sont parvenus à trouver un accord oral dans la nuit de vendredi à samedi, a confirmé le club bavarois samedi.


Samedi en début de soirée, le FC Barcelone a lui aussi confirmé au travers d'un communiqué avoir obtenu un "accord de principe" avec le Bayern, "en attendant que le joueur passe sa visite médicale et qu'il signe son contrat". "Ces huit années ont été particulières et cela ne s'oublie pas. J'ai passé un super moment au Bayern", a confié de son côté l'attaquant polonais à la chaîne Sky Allemagne. "J'ai dit au revoir à tous les gars sur le terrain", lors d'un entraînement de l'équipe samedi matin. "Je reviendrai pour dire au revoir en bonne et due forme à tous les salariés" du club bavarois. a-t-il ajouté.


Selon la presse, le Barça va verser 45 M d'EUR + 5 M d'EUR en variables au Bayern pour libérer Lewandowski, 33 ans, de sa dernière année de contrat, et l'engager pour quatre ans. 
Il s'agit du quatrième transfert estival pour le FC Barcelone, après Franck Kessié (AC Milan) et Andreas Christensen (Chelsea), arrivés libres, et Raphinha (Leeds), recruté pour 70 M d'EUR.
Sans compter la prolongation de contrat d'Ousmane Dembélé, qui s'est engagé jusqu'en 2024.
 Un mercato très copieux pour un club qui souffrait d'une dette abyssale, dépassant le milliard d'euros à long terme, il y a encore quelques mois.


Le Barça a joué sur plusieurs fronts pour obtenir rapidement des liquidités et ainsi être actif sur le marché : un emprunt de 595 M d'EUR à Goldman Sachs, un accord de sponsoring avec Spotify pour environ 435 M d'EUR, et la vente de 10% des revenus des droits télévisuels à la société américaine Sixth Street pour les 25 prochaines années en échange de 207,5 M EUR.


Deux autres leviers peuvent encore être actionnés par le Barça pour obtenir des liquidités rapidement : le club est proche de céder 15 autres pour cent des revenus de ses droits TV pour environ 330 M EUR supplémentaires selon la presse, et songe aussi à vendre 49,9% de sa franchise Barça Licencing and Merchandising, une volonté des dirigeants qui ont obtenu un appui démocratique avec l'approbation des socios (supporters-actionnaires) mi-juin.


En attendant, c'est un attaquant hors-pair en passe de rejoindre le vestiaire de Xavi. Double meilleur buteur européen, Lewandowski, qui fêtera ses 34 ans le 21 août, peut amener toute son expérience pour encadrer un groupe très jeune, porté par Ansu Fati, Pedri, Gavi et autre Ferran Torres.

Cette saison encore, "Lewy" a bouclé l'exercice avec 42 buts en 50 matches toutes compétitions confondues, dont 35 buts en 34 matches de championnat et 13 réalisations en 10 matches de Ligue des champions. Il conclut son étape bavaroise avec un bilan impressionnant de 344 buts en 375 matches.


Il a plusieurs fois montré son envie de quitter le Bayern et sa volonté de rejoindre le Barça, ce qui a séduit les supporters blaugranas. Même s'il a repris l'entraînement avec le Bayern il y a quelques jours, le buteur polonais est arrivé à chaque fois en retard, sauf ce samedi, où il en a profité pour faire ses adieux à ses coéquipiers, selon le journal allemand Bild.


La présentation officielle de l'effectif du Bayern a ensuite eu lieu à 15h00, sans Lewandowski. L'avant-centre devrait rejoindre l'équipe aux États-Unis, où le Barça doit disputer une série de matches amicaux, a informé la presse catalane. C'est là-bas que Lewandowski pourrait revêtir pour la première fois le maillot blaugrana.


La présentation officielle de l'attaquant à Barcelone ne devrait pas avoir lieu avant le retour de l'équipe en Catalogne, début août. 



Dopage

Le Kényan Lawrence Cherono et l'Américain Randolph Ross ont été suspendus pour des infractions liées au dopage et ne pourront pas participer aux Mondiaux d'athlétisme qui se déroulent à Eugene (Oregon) jusqu'au 24 juillet, annonce samedi l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU).


Les deux athlètes devaient concourir dimanche, Cherono sur le marathon et Ross sur les séries du 400 m.
 Dans un communiqué, l'AIU précise que Cherono a été contrôlé positif à la trimétazidine, un médicament essentiellement utilisé pour prévenir les angines de poitrine, lors d'un prélèvement effectué hors compétition le 23 mai.


Ross, pour sa part, est suspendu pour "falsification de procédure antidopage". Il s'était soustrait à un contrôle le 18 juin.
 Cherono, âgé de 33 ans, a remporté les marathons de Boston et de Chicago en 2019, et s'est classé 4e de l'épreuve des Jeux Olympiques de Tokyo l'an dernier.


L'AIU a précisé avoir été informée de la positivité de l'échantillon du coureur de fond kényan par le laboratoire de l'Agence mondiale antidopage (AMA) à Lausanne le 13 juillet, jour du départ de Cherono pour Eugene.


L'athlète a été informé des résultats à son arrivée aux Etats-Unis jeudi et il a fait appel vendredi, mais en vain.
 L'Unité d'intégrité de l'athlétisme (UIA), indépendante, basée à Monaco et créée en 2017 par la World Athletics, la fédération internationale, a regretté que les résultats ne lui aient été communiqués que 47 jours après le test, alors que selon les règles de l'AMA, les laboratoires ont 20 jours pour fournir les résultats. 
Ce délai prive ainsi un autre athlète kényan de prendre la place de Lawrence Cherono sur le marathon.


Randoph Ross, âgé de 21 ans, faisait partie de l'équipe américaine du relais 4x400 m, médaillé d'or à Tokyo. Mais il n'avait participé qu'aux séries, pas à la finale.



Allyson Felix 

La légende de l'athlétisme Allyson Felix a fait ses adieux à la piste en remportant une 19e médaille mondiale record, le bronze avec le relais 4x400 m américain aux Championnats du monde à Eugene (Oregon) vendredi.


Felix, 36 ans dont vingt ans de carrière, compte treize médailles d'or parmi ses 19 récompenses mondiales, plus onze médailles olympiques, dont sept titres, à son palmarès d'exception. 
Les Etats-Unis (3:10.16) ont été devancés par la République dominicaine (3:09.82) et les Pays-Bas (3:09.90) en finale après avoir réalisé le meilleur chrono des séries dans la matinée.


Pour son dernier tour de piste, Felix, lancée en tête en position de deuxième relayeuse, a été portée par une ovation pleine d'enthousiasme du public du Hayward Field mais ça n'a pas suffi à lui permettre de passer le témoin devant. Le stade s'était déjà largement vidé quand elle a reçu sa médaille quelques minutes plus tard.


Icône du sprint dont la foulée incomparable, ample et fluide, a fait la réputation, Felix a pris encore une autre dimension dans la dernière partie de sa carrière, quand après avoir donné naissance à sa fille Camryn fin 2018, elle a dénoncé Nike et l'industrie du sport qui dévalorisaient les contrats des sportives enceintes.





Lu 939 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS