Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Atletico-Barça : Quel complice pour Griezmann ?




Atletico-Barça : Quel complice pour Griezmann ?
Comme en équipe de France, Antoine Griezmann est le leader d'attaque de l'Atletico Madrid. Mais comme en Bleu, difficile de savoir avec quels attaquants "colchoneros" l'associer pour optimiser son rendement, à commencer par samedi face au FC Barcelone en Championnat d'Espagne (18h45 GMT).
Ses deux derniers matches avec l'"Atleti" fin septembre ont laissé un goût d'inachevé: sevré de ballons, Griezmann a traversé comme une ombre la défaite contre Chelsea en Ligue des champions (1-2), malgré un penalty marqué, puis le triste nul à Leganés en Liga (0-0).
Il faut dire que le Français de 26 ans, co-meilleur buteur des "Colchoneros" cette saison (3 buts en matches officiels), est souvent trop seul devant. Et que son équipe n'a pas pu se renforcer cet été pour cause d'interdiction de transfert prononcée par la Fifa.
"Le jeu offensif n'est pas au top chez nous", a reconnu Griezmann. "On essaie de travailler des choses à l'entraînement en faisant de la tactique offensivement, mais il faut les mettre (en application) sur le terrain."
Auteur lui aussi de 3 buts, Angel Correa a marqué des points en début de saison: vif et habile, le petit Argentin (22 ans) est un relais technique précieux pour Griezmann, qui aime le jeu de remises et les combinaisons dans les petits espaces.
Contre le leader Barcelone samedi, l'Argentin semble la solution la plus évidente pour accompagner "Grizi" en attaque. A condition d'être présent dans la création, pour décharger le Français.
"Je crois que les autres attaquants et le reste de l'équipe peuvent aider (Griezmann) à être plus proche de la cage", a analysé l'entraîneur Diego Simeone. "Il faut répartir cette fonction, qui n'est pas du seul ressort de Griezmann."
Le Français confirme: "J'essaie d'être un peu plus haut, pour essayer, quand j'ai la balle, de créer plus le danger."
Kevin Gameiro était la saison dernière un complice apprécié par Griezmann pour sa capacité à enchaîner les appels et à prendre la profondeur.
Mais, diminué après une opération du pubis cet été, l'international français peine à retrouver son niveau et n'a joué que 27 minutes avec l'Atletico cette saison. Au point que son avenir pose question à l'approche du Mondial-2018 l'été prochain.
"Gameiro travaille autant que le reste des attaquants, avec le même enthousiasme", s'est borné à dire Simeone, qui ne l'a néanmoins pas retenu pour le choc contre Chelsea.
Fernando Torres a beau être une légende de l'Atletico, il semble être redescendu au quatrième rang dans la hiérarchie des attaquants "colchoneros", derrière Griezmann, Correa et l'Argentin Luciano Vietto.
A 33 ans, l'international espagnol (110 sélections) n'a plus son explosivité d'hier et il semble parfois un peu pataud sur la pelouse.
Seul son engagement sans faille lui permet de jouer régulièrement. Et lorsqu'il est en état de grâce, il peut parfois redevenir "El Niño", le gamin chouchou des supporters. Insuffisant toutefois pour être un soutien régulier de Griezmann...
Et si c'était lui, le meilleur allié de "Grizi" ? Diego Costa, ancienne star de l'Atletico (2010-2014) a ressigné dans son club de coeur mais il ne pourra rejouer qu'une fois son contrat homologué début janvier.
Avec son profil de déménageur et sa hargne permanente, l'Hispano-Brésilien (29 ans) rappelle un peu le Croate Mario Mandzukic, premier complice de Griezmann sous le maillot "rojiblanco" (2014-2015). A l'avenir, l'ex-joueur de Chelsea devrait pouvoir fixer les défenseurs et ouvrir des brèches pour le Français.
Mais d'ici là, "Grizi" va devoir se débrouiller sans lui samedi contre le Barça au stade Metropolitano, où l'Atletico attend beaucoup de son attaquant-vedette. "Quand il marque des buts, l'équipe a de grandes chances de gagner", a résumé Simeone.
Un peu comme l'Argentin Lionel Messi, déjà auteur de 11 buts en Liga avec Barcelone... Joli duel en perspective.

Samedi 14 Octobre 2017

Lu 257 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés