Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Améliorer le positionnement du Maroc sur le marché africain des produits agroalimentaires




La Direction des études et prévisions financières, relevant du ministère de l’Economie et des Finances, recommande la mise en œuvre d’un ensemble de mesures afin de tirer profit du potentiel des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique, en particulier en termes de produits agroalimentaires.
Il s’agi  notamment de cibler des partenaires commerciaux prioritaires en fonction des potentialités de leurs marchés, d'améliorer le cadre juridique et réglementaire des accords de commerce et d'investissement conclus avec les pays de cette région, ainsi que d'adapter l'offre agroalimentaire marocaine aux spécificités de ces pays, indique la DEPF dans une récente étude sur la "Dynamisation des exportations agroalimentaires marocaines sur le marché africain : défis et opportunités".
Selon la direction, rapporte la MAP, l’amélioration du positionnement du Maroc sur le marché africain des produits agroalimentaires passe également par le renforcement de la logistique commerciale liant notre pays à ses partenaires africains et la coordination des stratégies d'action des pouvoirs publics avec les opérateurs privés.
Dans ce sens, poursuit-elle, la réalisation des études de marché sur les potentialités commerciales des différentes régions de l’Afrique, ainsi que l’encouragement et l’accompagnement des entreprises marocaines en matière d’exportation agroalimentaire vers le continent africain, seraient de nature à consolider la présence du Royaume sur ce marché, en renforçant la compétitivité du secteur agroalimentaire marocain dans le cadre du Plan Maroc Vert, à travers la valorisation des produits agricoles et la diversification de l’offre exportable.
Dans ce sens, le rôle des agro-pôles demeure crucial pour accompagner les opérateurs agricoles et agro-industriels dans leur processus d’adaptation avec les spécificités du marché africain, estime l'étude, qui recommande la mise en place d’une organisation professionnelle forte et efficace pour renforcer la compétitivité de l’offre exportable.
De plus, "une stratégie commerciale nationale intégrée et cohérente touchant tous les secteurs potentiels à l’export (y compris le secteur de l’agroalimentaire), serait un grand atout aux côtés des efforts déjà engagés pour la promotion des exportations marocaines sur l’Afrique dans le cadre des caravanes Maroc Export, compte tenu des opportunités économiques qu’offre le continent et de la concurrence accrue que se livrent plusieurs pays", selon la même source.

Mardi 4 Juillet 2017

Lu 964 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés