Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ahmad Ahmad : Nous casserons tous les tabous pour permettre de promouvoir le football féminin en Afrique




Ahmad Ahmad : Nous casserons tous les tabous pour permettre de promouvoir le football féminin en Afrique
Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, a appelé, mardi à Marrakech, les gouvernements de tous les Etats africains à s’engager sur la voie d’une coopération étroite dans le développement du football féminin.
"Il est de mon devoir de lancer un appel aux gouvernements de tous nos Etats africains afin qu’ils s’engagent sur la voie d’une coopération étroite dans le développement du football féminin", a indiqué M. Ahmad qui s’exprimait à la clôture du symposium de la CAF sur le football féminin, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et organisé les 5 et 6 mars sous le signe "Relevons le défi".
Dans ce cadre, il a exprimé le souhait de voir le football féminin sur le continent devenir un outil au service de la vie économique, sociale et culturelle.
Le président de la CAF, qui s’est dit comblé par ce symposium suite, notamment à l’importance de la participation, au niveau des échanges et à la liste impressionnante des propositions, a précisé que cette édition est d’une grande qualité avec des interventions pertinentes, inattendues et tellement rassurantes quant à l’avenir des réalisations en faveur du football féminin.
Dans ce sens, il a noté que cette rencontre a permis de mettre le point sur la situation très déficiente du football féminin en Afrique et offert à tous les intervenants des responsabilités claires et certaines.
"Nous casserons tous les tabous pour permettre de promouvoir le football féminin en Afrique", a-t-il signalé.
A ce titre, il a souligné que les associations nationales, les clubs et toutes organisations locales souhaitant s’impliquer dans ce projet, ont la mission "aujourd’hui de travailler en parfaite cohérence". Selon M. Ahmad, les propositions et résolutions retenues lors de ce symposium feront l’objet d’une analyse complète par le nouveau département du football féminin qui vient d’être installé au niveau de l’administration centrale de la CAF.
Cet organe a des attributions précises et devra organiser et optimiser tout l’environnement du football féminin sur le continent et veiller à la stricte application des décisions du comité exécutif en matière du football féminin, soutenir les fédérations nationales dans leur mission locale pour dynamiser la pratique de masse, organiser les compétitions et faire naître des équipes d’encadrement à tous les niveaux, a-t-il fait savoir.
A cette occasion, M. Ahmad a annoncé la nomination de la première dame du Liberia, en tant qu’ambassadeur de la CAF auprès des chefs d’Etat africains, en reconnaissance de son implication et de sa présence permanente durant les deux jours du symposium.
Dans la foulée, il a également annoncé que la CAF a décidé de recruter l’ancienne ministre de la Communication à Madagascar, Nathalie Rabe, comme directrice de la communication de la Confédération africaine.
Co-organisé par la CAF et la Fédération Royale marocaine de football (FRMF), ce symposium se propose d’élaborer une nouvelle voie pour le développement du football féminin en Afrique.
Rehaussé par la participation des présidents de plusieurs fédérations africaines et de personnalités sportives marocaines et étrangères, ce conclave a été l’occasion de débattre de moult thématiques ayant trait aux contraintes qui entravent le développement du football féminin sur le continent, notamment "Développer la pratique du football féminin", "Développer la formation technique des formateurs, arbitres et instructeurs", "Les moyens de développement du parrainage pour le football féminin" et "La place des médias et de la communication dans la dynamisation du football féminin".

Nawal El Moutawakil plaide pour le renforcement de la place de la femme africaine dans le football

La présidente de la Commission du football féminin à la Fédération Royale marocaine de football, Nawal El Moutawakil, a plaidé, mardi à Marrakech, pour le renforcement de la place de la femme africaine dans les sports, particulièrement le football féminin.
"La femme africaine se trouve confrontée à une série de défis dans divers domaines en tant qu'entraîneuse, joueuse ou cadre sportif, d’où l’impératif de les relever et de tirer profit de cette forte volonté des responsables de la Confédération africaine de football (CAF) à aller de l’avant pour améliorer le niveau et la qualité du football féminin au continent", a déclaré à la presse Mme El Moutawakil, en marge du symposium de la CAF sur le football féminin placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.
Ce défi majeur requiert la consolidation des infrastructures, le renforcement du cadre juridique, l'amélioration de la gouvernance et davantage d’investissements en vue de développer cette discipline sportive et la hisser au même niveau que celle pratiquée en Europe, a-t-elle jugé.
Sur un autre registre, Mme El Moutawakil a souligné que ce symposium, le premier du genre à l’échelle africaine, se veut la concrétisation de la forte détermination du président de la FRMF, Faouzi Lekjaa, et du président de la CAF, Ahmad Ahmad, qui ont placé la femme africaine au cœur de leurs préoccupations, surtout en ce qui se rapporte à la gouvernance, la place de la gent féminine et au football féminin en Afrique.
Après avoir relevé que la FRMF et la CAF accordent un intérêt particulier au développement des infrastructures et du cadre juridique de cette discipline, Mme El Moutawakil a émis le vœu de voir ce conclave déboucher sur une série de recommandations pratiques, à même de booster la pratique de cette discipline chez les femmes à l’échelon continental.

Jeudi 8 Mars 2018

Lu 590 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés