Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Afrobasket 2017 : Le Maroc et la Tunisie en quart de finale




Avec tous les problèmes qu'a connus la sélection nationale de basket-ball depuis les préparatifs et les concentrations jusqu'au forfait des deux stars, en l'occurrence Abdelhakim Zouita et Réda Harras, l’équipe marocaine de basketball s’en tire à bon compte. Pourtant, la décision de participation était prise seulement la veille de la compétition faute de moyens financiers et la trésorerie vide de la FRMBB. Aucun décideur du ministère de tutelle ou du Comité olympique n'a voulu assumer cette situation.
Au moment où le staff technique et les joueurs ont désespéré, le président de la FRMMBB a enfin pu financer une participation que l’on qualifierait de hasardeuse.
L’équipe nationale s'est donc envolée de l'aéroport Mohammed V le jeudi soir et a joué le lendemain à 16h sans la moindre séance d'entraînement dans le stadium Marius Ndiaye, lieu de la compétition.
Pour sa première sortie, l'EN, sous la houlette de ses deux coachs Said Elbouzidi et Labib Elhamrani, a agréablement surpris en venant à bout d'une équipe des ‘’Fauves’’ de la République centrafricaine, physique et accrocheuse. Après une mi-temps presque équilibrée, l’EN a entamé le deuxième half avec une défense homme à homme qui a, en quelque sorte, donné confiance à la phalange marocaine. 
Celle-ci est parvenue à creuser l'écart et ensuite gérer la suite des 40 mn en toute quiétude (14-18),(30-33),(50-42) et score finale 76/66. Une première victoire amplement méritée. La formation était composée de Zakaria Mesbahi, Yacine Koudou, Najah Abderrahim, John Wilkins Jamal, Adil Makssoud, Mustapha Khalfi et Lahraichi Abdelali.
Lors de sa seconde rencontre du groupe B, le Maroc devait affronter une grosse pointure d'Afrique, en l'occurrence l’Angola détentrice de 11 titres de champion d'Afrique des quinze derniers Afrobasket.
Dès le coup d'envoi de la partie, les Marocains ont évolué devant l'Angola sans complexe pour faire jeu égal avec leur adversaire du jour durant les 40 minutes réglementaires. Les dernières minutes étaient cruciales puisque les Lions de l'Atlas n'ont à aucun moment lâché le morceau. Score au coup de sifflet final 60/53 en faveur du Maroc, ce qui a provoqué une liesse sur le banc de touche des Marocains. Il convient de rappeler la belle performance de toute l'équipe nationale avec une mention spéciale au joueur Abderrahim Najah, l'homme incontestable du match (avec 18 points, 8 rebonds et 2 contres). Et sans également oublier les deux tirs meurtriers à trois points de Adil Makssoud.
Après ce résultat, le Maroc s'est assuré l'un des deux strapontins pour le prochain tour à Carthage soit contre l'Egypte ou le Sénégal. On ne peut mieux rêver depuis l'édition du Maroc en 1980 sous la direction du coach Jean-Paul Rebatet. Reste une rencontre décisive contre l'Ouganda, l'outsider de ce groupe B pour le classement final.
Abdelmajid Bouslim

Libé
Lundi 11 Septembre 2017

Lu 733 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés