Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A mourir d’ennui Le derby des nuls




Un zéro pointé pour le derby WACRaja disputé jeudisoir au Complexe sportif Mohammed V et comptant pourla mise à jour(25ème journée) du calendrier de la Botola Pro de football.

Au vu de la copie rendue par les deux protagonistes, l’on pourraitse dire que ces derniers pensaient que leur confrontation à huis clos n’était regardée par personne. Alorsilss’étaient permis de livrer du grand n’importe quoi, un football indigne de clubs professionnels, n’en déplaise aux malheureux téléspectateurs dont plusieurs ont dû recourir à leur télécommande pour zapper ce désolantspectacle etsuivre une autre émission. 

Et s’il y a des personnes qui sont en droit plus que d’autres de se montrer en colère, ce sont bel et bien les proprios et les gérants des cafés etrestaurants qui étaientsommés de baisser le rideau bien avant le coup d’envoi de la partie. Un manque à gagner causé par un match de foot qui ne méritait pas d’être mis en boîte par une chaîne de la SNRT qui aurait mieux fait de diffuser une rencontre d’une autre discipline.

Le malheur, c’est qu’ils’agissait d’un match ô combien déterminant dans la course au titre entre un soi-disant leader et un soi-disant dauphin. Pour le produit, un tout petitspectacle au point qu’il est légitime de se demander si ces deux protagonistes que l’on a pu voir à l’œuvre sont les demi-finalistes de la Ligue africaine des clubs champions.Au vu de ce qu’ils ontmontré, leurs adversaires égyptiens,AlAhly et leZamalek, pourraient dormir sur leurs lauriers et envisager une finale peinarde de la C1 entre eux du côté du Caire.

Si le téléspectateur avait l’opportunité d’éviter cette mascarade, pour d’autres, ce n’était pas le cas. Et le premier concerné, c’était le sélectionneur national Vahid Halilhodizic, présent dans les gradins. Le bonhomme devrait sans le moindre doute pousser un grand ouf de soulagement et ne se fera pas prier pour dire les quatre vérités d’un concours local en deçà du niveau requis et de joueurs bien loin du standing international.C’est la réalité toute crue, il ne faut pas se voiler la face. Le spectacle de jeudi était non pas à mourir d’ennui mais à mourir tout court.

Au vu de cette médiocre prestation, l’on serait tenté de dire qu’il est du droit de la Fédération de demander des comptes à ces deux équipes «phares» du football national. En bénéficiant, aux dépens du contribuable -droits de transmission parla télé publique etsubventions communales pour ne citer que ces mannes financières apparentes de l’iceberg- d’un confinement de luxe dans de somptueux hôtels et en se faisant tester contre le Covid-19 pratiquement chaque semaine sans avoir à faire d’interminables queues comme tout le monde, la moindre des choses était que le Raja et le Wydad jouent au foot et pensent à l’image d’un championnat considéré comme le premier au niveau africain.

Mohamed Bouarab

Mise à jour

La programmation des matches comptant pour la mise à jour de la Botola Pro D1 arrivera à son terme ce week-end avec cinq rencontres à disputer.

Samedi
26ème jour née 19h15 : HUSA-FUS au Grand stade d’Agadir
Dimanche
17h00 : RCAZ-MCO au stade Ahmed Choukri à Zemamra 19h15 : RBM-RSB au stade municipal à Oued Zem 21h30 : MAT-WAC au stade Saniet Rmel à Tétouan
22ème journée
19h15 : RCA-RCOZ au Complexe Mohammed V à Casablanca

Mohamed Bouarab
Vendredi 25 Septembre 2020

Lu 521 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Octobre 2020 - 18:00 Ligue des champions: Barça et Juve déjà lancés

Mercredi 21 Octobre 2020 - 18:00 Hakimi, l'ailier qui déborde d'ambition à l'Inter