Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Salafin affiche une progression de 10,6% de son résultat net





Le spécialiste du prêt et crédit à la consommation, Salafin, a réalisé au titre de l’exercice 2016 un résultat net de 138,5 millions de dirhams (MDH), en hausse de 10,6% par rapport à une année auparavant, a annoncé lundi la société. 
Avec un niveau de fonds propres de 643 MDH, rapporte la MAP, Salafin affiche une rentabilité financière de 21,6% et un ratio de solvabilité de 19%, gage de solidité financière de la société, a souligné la filiale du groupe BMCE Bank of Africa dans une communication financière, publiée sur le site web de la Bourse de Casablanca. La société a également mis en avant la poursuite du trend haussier des encours nets de crédit à 2,41 milliards de dirhams (MMDH), enregistrant au 31/12/2016 une progression de 2,4% par rapport à la même période de l’exercice précédent. 
La croissance des encours est essentiellement portée par la hausse des encours des opérations de crédit (+6,3%), explique la même source, notant que les encours des opérations de location avec option d’achat (LOA) en léger recul en 2016, sont en cours de reconstitution, grâce à la hausse de la production nette LOA de 5% en 2016. A fin 2016, le produit net bancaire (PNB) s’élève à 371 MDH, en avancement de 4,7% par rapport à l’exercice 2015. Cette croissance est tirée, selon Salafin, par l’augmentation de 11,7% de la marge d’intérêt sur opérations de crédit, en liaison d’une part avec l’accroissement des produits d’intérêts (+4,5%) et la réduction du coût de refinancement (-7,2%) et d’autre part avec la hausse des marges sur commissions (+6,3%). Pour sa part, la marge sur les résultats LOA reste à un niveau quasi stable (-1,8%), fait remarquer la société, relevant que les charges générales d’exploitation en hausse de 2,6% totalisent 106,4 MDH, un niveau inférieur à la croissance du PNB.
Ceci permet une amélioration de 60 pbs du coefficient d’exploitation 2016 à 28,7% et dénote d’une maîtrise continue des charges d’exploitation, a-t-elle ajouté. La gestion préventive du risque et une plus grande efficacité des actions de recouvrement ont permis l’amélioration de la qualité du portefeuille client. Celle-ci se traduit par une baisse significative de (-11,7%) des dotations aux provisions en 2016 à 46,7 MDH, contre 52,9 MDH en 2015, relève en outre la société. Par ailleurs, le Directoire de Salafin proposera à l’assemblée générale ordinaire la distribution d’un dividende de 57,8 dirhams par action en 2016, soit un rendement de dividende de 7% (sur la base d’un cours en bourse de 830 dirhams au 31/12/2016) et un Payout ratio de 100%. 

Libé
Jeudi 23 Février 2017

Lu 323 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.